MANDON Valentine Léonie Hélène [épouse BOSSY] [Dictionnaire des anarchistes]

Par Françoise Fontanelli Morel

Née le 19 janvier 1871 à Vollone (Alpes de Haute-Provence), morte le 7 février 1915 à Marseille (Bouches-du-Rhône) ; journalière ; bonne ; cuisinière ; anarchiste.

Fille de Jean Mandon et d’Hélène Aubert. Chemisière, elle arriva à Marseille à l’âge de douze ans. À treize ans, elle se plaça comme bonne puis comme cuisinière. À dix-huit ans, elle travaillait chez un fabricant de pianos.
En novembre 1893, elle fut arrêtée avec son mari Léopold Bossy pour détention de matières « explosibles » après une explosion devant l’Hôtel du Général commandant du XV° corps d’armée (voir Léopold Bossy). Ce fut elle qui transporta au domicile d’Emile Charreyron les explosifs et les mèches que ce dernier cacha dans sa cave. Son mari déclara qu’elle avait transporté le paquet ignorant ce qu’il renfermait. Elle fut condamnée à trois mois de prison et son mari à cinq ans.
En octobre 1894, elle demeurait Boulevard Durbec à Marseille. En février 1898, elle rencontra Rémy (Marius) Roux et fut blanchie en 1898 lorsqu’elle quitta Léopold Bossy et qu’elle épousa Roux. Elle figurait sur l’État-Vert I dossier n°110, elle en fut rayée le 9 juin 1899 par décision préfectorale. Elle figurait également sur le Registre supplémentaire des anarchistes établi entre 1908 et 1917 et sur le fichier de la Sûreté Générale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156444, notice MANDON Valentine Léonie Hélène [épouse BOSSY] [Dictionnaire des anarchistes] par Françoise Fontanelli Morel, version mise en ligne le 4 mars 2014, dernière modification le 11 septembre 2020.

Par Françoise Fontanelli Morel

SOURCES : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, 1 M 1374 dossier n°158, 1 M 1385, 1 M 1391 et 4 M 2419— Arch. Dép. (04) État-civil 3 E258 257 267 Volonne décès, mariage, naissance 1863-1872. — Le Petit Provençal, 18 et 30 novembre 1893 et 1er février 1894— Morel Françoise, Les femmes dans le mouvement anarchiste marseillais 1880-1914, mémoire L3, Aix-Marseille I, 1994. — Etat civil Marseille.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément