MARTIN Fernando [Dictionnaire des anarchistes]

Né en Espagne ; peintre en bâtiment ; militant anarchiste espagnol à Aubervilliers (Seine, Seine-Saint-Denis).

Exilé en France dans les années 1920, Fernando Martin y travaillait comme peintre en bâtiment et demeurait rue de la Goutte d’Or à Aubervilliers. Le 31 décembre 1927, à la sortie du 9 rue Louis Blanc à Paris (ancien local du jouirnal espagnol El Libertario), il était arrêté avec Candido Miguel avec une quarantaine d’exemplaires du numéro 2 (janvier 1928) du journal interdit Acción (Paris, n°1, décembre 1927) qui avait pris la suite de El Libertario publié après l’interdiction le 19 septembre 1927 de l’hebdomadaire Tiempos Nuevos (Paris, 1925-1927, au moins 94 numéros). Cette nouvelle époque de Acción, dont Berthe Fabert était la trésorière, avait été interdit après la publication dans le premier numéro d’un article préconisant l’assassinat des souverains espagnols. Suite à l’arrestation de F. Martin et de C. Miguel, une perquisition du local permit à la police de saisir 2.000 exemplaires sous bandes du numéro 2 prêts à être envoyés. Fernando Martin et Candido Miguel furent le jour même l’objet d’un arrêté d’expulsion et mis le lendemain dans un train à destination de la Belgique.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156446, notice MARTIN Fernando [Dictionnaire des anarchistes], version mise en ligne le 4 mars 2014, dernière modification le 11 septembre 2020.

SOURCES : Notes D. Dupuy

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément