PEREZ FERNANDEZ Manuel ou PEREZ Fernando Manuel [dit El Periodista] [Dictionnaire des anarchistes]

Par Françoise Morel Fontanelli

Né le 10 août 1887 à Osuna (Séville, Andalousie), mort le 16 juin 1964 à Rio de Janeiro (Brésil) ; journaliste, ébéniste, menuisier ; anarchiste espagnol (Marseille).

Marié et père de trois enfants, Perez Fernando demeurait en 1927 Villa Elisabeth sur le Chemin du Littoral à l’Estaque (16°arr). Il fit partie du centre espagnol du Boulevard Roux dans le quartier de l’Estaque Plage au sein duquel, il donna des cours de Mathématiques aux enfants espagnols. Le 22 juin 1927, il aurait tenu une conférence sur l’éducation des enfants dans le quartier de la Madrague de Montredon devant 25 personnes.
Il avait déjà fait l’objet de mesures d’expulsion en Amérique du Nord, en Argentine, au Brésil et au Portugal. Il était alors considéré par la police marseillaise comme un « agitateur dangereux » et aurait eu comme projet de réunir en un seul groupe tous les anarchistes espagnols de Marseille en une seule organisation. Il collaborait à la revue Prima et était en relation avec Calleja Alexandre, le gérant de Tiempos Nuevos.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156463, notice PEREZ FERNANDEZ Manuel ou PEREZ Fernando Manuel [dit El Periodista] [Dictionnaire des anarchistes] par Françoise Morel Fontanelli, version mise en ligne le 10 avril 2014, dernière modification le 11 septembre 2020.

Par Françoise Morel Fontanelli

SOURCES :Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, 1 M 1729 note et rapport n°4.970 du 7 juillet 1927. — Notes de Rolph Dupuy.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément