PLATON Marie, Philomène [dite Sancote] [Dictionnaire des anarchistes]

Par Françoise Morel Fontanelli

Née le 29 avril 1862 à Fortes (Gard) ; marchande de journaux ; anarchiste.

Fille de Frédéric Platon et de Cécile Dugars. Recensée pour la première fois à Marseille en avril 1894, elle figurait sur l’État vert III n°453 puis n°507. Elle en fut rayée le 17 mars 1902. Elle figurait sur le répertoire supplémentaire des anarchistes entre 1908 et 1917 et sur le fichier de la Sûreté Générale. Après 1894, la direction de la Sûreté Générale (4° bureau) fit imprimer un Etat signalétique confidentiel des anarchistes disparus ou nomades, édité sous forme de brochure sur papier vert, d’où son nom.

Elle vivait en concubinage avec Louis Berbiguier avec qui elle eut un enfant.
Elle vendait La Révolte et d’autres « feuilles révolutionnaires » sur la Canebière. Elle participa à de nombreuses réunions anarchistes où elle se montra « très exaltée ». Elle assista au meeting du 1° mai 1893 au Lazaret, ce fut « elle qui chanta la Carmagnole sur une charrette ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156467, notice PLATON Marie, Philomène [dite Sancote] [Dictionnaire des anarchistes] par Françoise Morel Fontanelli, version mise en ligne le 25 février 2014, dernière modification le 20 mars 2014.

Par Françoise Morel Fontanelli

SOURCES : Arch. Dép. (13) 1 M 1378 n°198, 1 M 1385, 1 M 1391.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément