DUE Marcel, Auguste [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche, Jean-Jacques Doré

Né le 2 septembre 1885 à Montivilliers (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort au Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) le 12 janvier 1951 ; terrassier ; anarcho-syndicaliste.

Fils de journaliers, Marcel Due fut fiché comme antimilitariste après avoir été condamné à quinze jours de prison en 1913 pour cris séditieux contre l’armée.

Membre du Groupe libertaire du Havre en 1920 (voir Henri Offroy), il milita au syndicat des Terrassiers qui fut la première organisation à adhérer au Comité syndicaliste révolutionnaire (CSR) local en 1921. Le 8 mai, jour de la fête de Jeanne d’Arc, il fut à nouveau arrêté pour manifestation contre l’armée.

En retrait lorsque le syndicat des Terrassiers était adhérent de la CGTU, il rejoignit l’organisation autonome et fut élu trésorier le 7 février 1928.

Un long silence où il se fit oublier, puis, en 1940, toujours domicilié au Havre, il exerçait la profession de camelot et fit l’objet d’un rapport du commissaire spécial : « très porté sur la bouteille, Marcel Due est de caractère violent et impulsif ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156534, notice DUE Marcel, Auguste [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 8 mai 2020, dernière modification le 8 mai 2020.

Par Guillaume Davranche, Jean-Jacques Doré

SOURCES : Groupe libertaire Jules Durand, Cent vingt ans d’anarchisme au Havre, Éditions du Libertaire, 2000. — Arch. Dép. Seine-Maritime 10 MP 1810 Réunions syndicales Havre 1919-1925, 10 MP 1032, 2 Z 157.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément