FAUNY Romain, Albert

Par Guillaume Davranche, Yves Le Floch, Jean-Jacques Doré

Né le 26 août 1864 à Coutances (Manche) ; ouvrier journalier du port ; secrétaire de la Bourse du Travail du Havre (Seine-Inférieure,Seine-Maritime) en 1906 et 1907 ; secrétaire du syndicat des Dockers en 1911 et 1912 ; anarchiste ; socialiste.

Fils d’Alexandre Fauny, serrurier, et d’Adèle Demosquet, Romain Fauny habitait 85 rue Hélène au Havre (Seine-Inférieure), en 1914. Mesurant 1m 70, cheveux et sourcils et moustache châtain foncé, les yeux gris, et le nez rectiligne, il était d’une corpulence assez forte selon la fiche de police établie au Havre le 19 février 1914. A cette époque il était veuf et père de deux enfants de 18 et 20 ans.

Venu au socialisme par le blanquisme dès les années 1880, mais un temps libertaire, Fauny militait au syndicat CGT des Hommes de peine, devenu celui des Ouvriers du port, enfin celui des Dockers du Havre. Secrétaire de la Bourse du Travail du Havre en 1906 et 1907, il la représenta au XVe congrès national corporatif — 9e de la CGT — et à la conférence des Bourses du Travail tenus à Amiens du 8 au 16 octobre 1906.

Élu secrétaire du syndicat des Dockers en 1911, il fut l’un des meneurs de la grande grève des marins et fut condamné à 48 heures de prison pour coups sur un journaliste d’un "journal anti-révolutionnaire".

Inscrit au carnet B de la Seine-Inférieure en 1911, il figurait à partir de janvier 1912 sur celle des antimilitaristes, affublé du classique : "antimilitariste, partisan de l’action directe en cas de mobilisation".
Toujours membre du bureau du syndicat des Dockers, Romain Fauny fit campagne, en 1913, contre la loi des trois ans, et fut perquisitionné par la police le 27 mai.

Le 15 avril 1914, il participa à la création du groupe havrais adhérant à la Fédération communiste anarchiste révolutionnaire (voir Maximilien Letellier) qui entama aussitôt une campagne abstentionniste à l’occasion des élections législatives.

Romain Fauny était en 1927 le secrétaire de la section SFIO de Saint-Lô (Manche). Cumulant cette fonction avec celle de délégué au comité fédéral, il fut remplacé au secrétariat par Lemesley le 19 octobre 1929, puis le retrouva en août 1931. En 1929-1930, lors des débats qui agitèrent la SFIO à ce sujet, il fut un ferme partisan de la participation socialiste au gouvernement, alors que la section de Saint-Lô se situait de plus en plus à la gauche du parti, présentant notamment, en 1933, une motion pour l’exclusion des parlementaires ayant voté le budget.

Romain Fauny s’était remarié au Havre le 7 avril 1926.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156541, notice FAUNY Romain, Albert par Guillaume Davranche, Yves Le Floch, Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 17 mai 2020, dernière modification le 14 mai 2020.

Par Guillaume Davranche, Yves Le Floch, Jean-Jacques Doré

SOURCES : Groupe libertaire Jules Durand, Cent vingt ans d’anarchisme au Havre, Éditions du Libertaire, 2000 — John Barzman, Dockers, Métallos, Ménagères. Mouvements sociaux et cultures militantes au Havre, 1912-1923, PURH, 1997. — Arch. Dép. de Seine-Maritime, 4 MP 2410 Réunions et conférences 1914-1918, 4 MP 4668, 1 MP 3244, 10 M 349. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément