HENRIOT Eugénie [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche

Employée des PTT ; anarchiste.

Pendant la Grande Guerre, Eugénie Henriot était membre des Amis du Libertaire. Habitant au 147, boulevard Ney, à Paris 18e, elle faisait office de boîte aux lettres pour les courriers qui devaient être adressés à Pierre Martin* en toute discrétion. Sa correspondance était néanmoins surveillée par la police.

En avril 1916, c’est par son intermédiaire que Moïse Kneler* fit passer à Pierre Martin la « Déclaration anarchiste » de Londres, réponse au Manifeste des seize (voir Jean Grave).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156566, notice HENRIOT Eugénie [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 24 février 2014, dernière modification le 18 mars 2014.

Par Guillaume Davranche

SOURCES : CAC Fontainebleau (dossier Kneler).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément