BACQUEVILLE Émile [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche

Terrassier ; anarchiste et antimilitariste du Pas-de-Calais.

En 1909, Emile Bacqueville participait à L’Action syndicale (Lens) et il était secrétaire de la section d’Arras. Le 1er mai 1910,il prononça un discours abstentionniste et antimilitariste à Arras, et le 6 mai il intervint comme candidat abstentionniste à une réunion électorale. En août 1910, il fut condamné à un mois de prison pour propagande antimilitariste, et de nouveau en septembre ou octobre 1911.

Le 30 juillet 1914, alors que le PS avait convoqué à Lens un meeting pour la paix, Bacqueville escalada la tribune par surprise et prononça, devant plusieurs centaines d’auditeurs, un discours révolutionnaire. Il affirma qu’il « préfèrerait, en cas de guerre, recevoir douze balles dans la peau contre un mur que de se faire tuer pour les capitalistes ». Il ajouta : « Il faut demain faire la grève pour faire voir aux gouvernants que, s’ils nous donnent des fusils, ce sera pour tirer sur eux. »

Il fut arrêté par la police et poursuivi en justice.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156637, notice BACQUEVILLE Émile [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 2 mars 2014, dernière modification le 2 janvier 2021.

Par Guillaume Davranche

SOURCES : Jean-Jacques Becker, 1914. Comment les Français sont entrés dans la guerre, FNSP, 1977. — L’Action syndicale, Lens, Le Réveil artésien, Arras, en ligne sur Gallica,

Version imprimable Signaler un complément