BECAN Bernard (Bernhard Kahn, dit) [Dictionnaire des anarchistes]

Par Jean Maitron, notice complétée par Marianne Enckell

Né le 8 mars 1890 à Stockholm (Suède), mort le 23 janvier 1943 à Paris IXe arr. ; dessinateur, graveur.

Orphelin de père, Bernhard Kahn arriva très jeune à Paris avec sa mère. Il francisa son prénom en Bernard.

Graveur illustrateur et dessinateur humoriste, Bécan collabora à plusieurs titres de la presse libertaire dont notamment, Le Libertaire entre 1922 et 1924 et L’Unique, et à de nombreuses publications de gauche (Le Canard Enchaïné, L’Humanité, Vendredi, Le Merle blanc, etc). Il publia également dans Le Rire et dans Le Journal.
Il exposa comme Marcolon au Salon des Humoristes. On lui doit aussi nombre de couvertures de livres.

Juif, il fut persécuté pendant la guerre et se laissa mourir de faim et de froid.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156641, notice BECAN Bernard (Bernhard Kahn, dit) [Dictionnaire des anarchistes] par Jean Maitron, notice complétée par Marianne Enckell, version mise en ligne le 1er mars 2014, dernière modification le 25 décembre 2020.

Par Jean Maitron, notice complétée par Marianne Enckell

ŒUVRE : Gueules classées, 30 planches, Louis Querelle, vers 1930 — Les horreurs de la paix, 30 dessins, Le Merle blanc, 1922

SOURCES : L’Unique, n°2, juillet 1945 — Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Gründ, Paris, 1977. — Notes de Rachel Mazuy.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément