CHAVAT Jules [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy

Né le 8 janvier 1889 à Saint-Marcellin (Isère), mort en 1972. Militant anarchiste et pacifiste à Lyon.

Jules Chavat, inscrit au Carnet B, était en 1932 trésorier du groupe libertaire Le Libre Examen du Rhône dont L. Lieugme était le secrétaire. Chavat habitait Orliénas (Rhône). En octobre 1934 il avait été nommé secrétaire de l’Institut Francisco Ferrer, situé 1 place des Terreaux à Lyon et dont les buts étaient « la lutte contre la guerre, les taudis, pour la science et les arts. ». Il fut l’éditeur du bulletin de cet Institut Ferrer (au moins 2 numéros en février et mars 1935) publié par l’Imprimerie intersyndicale lyonnaise.

Militant pacifiste, Jules Chavat fut interné en 1939 à la prison de Montluc de Lyon.

Après la guerre il collabora au journal CQFD fondé par Louis Louvet* et Simonne Larcher* (Paris, 60 numéros de décembre 1944 à novembre 1948). Puis il collabora aux Nouvelles pacifistes publiées par la Confédération générale pacifiste (Paris, n°1, octobre 1949 à n°9, avril 1950) dont les rédacteurs étaient Pierre Bergé et Louis Louvet et l’administrateur André Maille*. A la même époque plusieurs de ses collaborations apparaissent dans la revue Pensée et Action publiée à Bruxelles par Hem Day* (n°1, 20 septembre 1945 à n°46, décembre 1952).

Jules Chavat est décédé en 1972.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156673, notice CHAVAT Jules [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 26 février 2014, dernière modification le 20 mars 2014.

Par Rolf Dupuy

ŒUVRE : Crise ou débâcle du capitalisme ; Solution immédiate au problème du chômage

SOURCES : Arch. Nat. F7/13060, rapport du 21 juin 1932. — Dictionnaire biographique du mouvement…, op. cit. — R. Bianco, Un siècle de presse…, op. cit. — Le Libertaire, année 1935. — Témoignage de P. Chirat*, recueilli par C. Auzias, décembre 1981.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément