COCOGNE René, André

Par Rolf Dupuy, Marianne Enckell

Né le 6 décembre 1873 à Grenoble (Isère) ; serrurier ; anarchiste.

René Cocogne avait commencé à militer très tôt, puisqu’à peine âgé de 17 ans, il avait participé comme délégué de Grenoble au congrès anarchiste tenu à Genève les 16 et 17 août 1890 et réunissant une vingtaine de délégués dont Octave Jahn. À ce congrès fut fondée la Fédération internationale des revendications prolétariennes, qui n’eut probablement pas d’activités ultérieures. Selon la police, Cocogne et un autre délégué de Grenoble, lithographe, « dissidents du groupe blanquiste, se sont faits compagnons depuis peu de temps ».

Vingt-trois ans plus tard, René Cocogne était secrétaire du Foyer anarchiste de Paris 19e, adhérent à la Fédération communiste anarchiste (FCA). Le 26 juin 1913, son domicile fut perquisitionné par la police, dans le cadre de la répression des antimilitaristes, suite à l’agitation du mois précédent dans les casernes françaises. Il habitait alors rue Curial.

Le 31 août 1913, son groupe adhérait à l’Union régionale parisienne de la FCAR (voir Victor Delagarde).

En 1914 il fut mobilisé au 105e Régiment territorial d’infanterie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156678, notice COCOGNE René, André par Rolf Dupuy, Marianne Enckell, version mise en ligne le 26 février 2014, dernière modification le 29 décembre 2018.

Par Rolf Dupuy, Marianne Enckell

SOURCES : Arch. Nat. F7/13053 — Arch. PPo BA/1694 — AD Rhône 4M251 — Rapport de la police helvétique du 21 août 1890 — note de Guillaume Davranche.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément