MESCHI Alberto, Guglielmo, Mario [Dictionnaire des anarchistes]

Par René Bianco, notice complétée par Rolf Dupuy

Né le 27 mai 1879 à Borgo San Donnino (aujourd’hui Fidenza) dans la province de Parme (Italie), mort le 11 décembre 1958. Ouvrier marbrier, maçon. Anarchiste et antifasciste.

Alberto Meschi commença très jeune à travailler et à militer parmi les syndicalistes d’action directe. Émigré en Argentine, il prit une part active aux luttes de la FORA (Fédération ouvrière régionale argentine de tendance anarcho-syndicaliste). Il fut expulsé. De retour en Italie, il se fixa un moment à La Spezia, puis, en 1911, à Carrare.

Pour fuir les persécutions fascistes et les menaces de mort qui pesaient sur lui, il se réfugia en France, début 1922, où il travailla comme maçon dans la région parisienne et devint vite un des plus actifs militants du syndicat unique du Bâtiment. Très lié avec Ugo Treni (Fedeli*), il adhéra également à l’Union anarchiste tout en restant très actif dans l’organisation anarchiste italienne en exil. C’est ainsi qu’il collabora à divers périodiques publiés en France en langue italienne et qu’il fut notamment le « directeur » en 1923 et 1924 de la Voce del profugo puis, en 1926, de l’Agitazione (Paris, 3 numéros de mai à octobre 1926) géré par Georges Courtinat* ainsi qu’au numéro unique de Polemiche Nostre (Paris, 22 août 1925) dont le gérant était Victor Cails*.

Lorsque la révolution espagnole éclata, il fit partie du premier contingent des volontaires. De retour en France, il fut arrêté en 1940 et interné avec plusieurs de ses camarades au camp de Noë (Haute-Garonne). Après la Libération, il retourna se fixer à Carrare où il se consacra exclusivement à la défense des ouvriers marbriers auprès desquels il jouissait d’un grand prestige. Après sa mort, le 11 décembre 1958, une souscription populaire permit l’érection d’un monument dédié à son action en faveur des ouvriers qui fut inauguré en mai 1965.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156791, notice MESCHI Alberto, Guglielmo, Mario [Dictionnaire des anarchistes] par René Bianco, notice complétée par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 23 février 2014, dernière modification le 19 janvier 2019.

Par René Bianco, notice complétée par Rolf Dupuy

SOURCES : Arch. État (Rome) Casellario politico centrale. — Arch. CIRA — Nécrologie in Bulletin CILO, n° 5, janvier 1959. — May Picqueray, May la réfractaire, Atelier Marcel Jullian, Paris, 1979. — L. Bettini, Bibliografia dell’anarchismo, vol. 2, Crescita politica ed., Florence, 1976. — Le Monde libertaire, n° 144, septembre-octobre 1968 (« Albert Meschi et les luttes ouvrières des travailleurs du marbre ») — AD Gard 1M757

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable