VARS Jean-Louis [Dictionnaire des anarchistes]

Né le 8 juin 1893 à Lyon (5e arr.) ; tourneur sur métaux ; anarchiste individualiste à Lyon puis à Marseille.

Photo anthropométrique, 22 décembre 1912.
Photo anthropométrique, 22 décembre 1912.

Fils de Joseph Vars, ajusteur, et de Annette-Jeanne Larmor, journalière, Jean-Louis Vars, qui demeurait 12 rue des Enfants Abandonnés à Lyon, avait été condamné à deux reprises à Lyon dont, le 14 novembre 1911, à deux mois de prison pour « coups et blessures ».

Marié le 19 mars 1912 à Lyon (4e arr.) avec Marie Mauger*, il vint se fixer à Marseille avec sa femme. Il y participa avec les Lyonnais Eugène Comte et Albert Mayre à la fondation du groupe de propagande et d’éducation anarchiste. Ce groupe de tendance individualiste, dont faisaient entre autres partie Henri Arcos, Charles Dimier, Camille Dupuy*, Manuel Font, Kasimirtchak, Auguste Spoerli* et Clara Gay*, se réunissait au Bar du Quinconce, 63 allée des Capucines.

Paraissant susceptible de se livrer à des actes de sabotage, Vars fut mis sous surveillance. Le 21 décembre 1912 il fut surpris dans l’usine où il travaillait « à se remplir les poches de morceaux de bronze qu’il voulait écouler chez un ferrailleur ». Conduit devant le Procureur de la République, il fut laissé en liberté provisoire. En janvier 1913 Vars adhéra au Groupe d’études sociales qui réunissait des anarchistes de toutes tendances.

Il s’était remarié le le 17 mai 1921 à Villeurbanne (Rhône) avec Jeanne Abel.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156855, notice VARS Jean-Louis [Dictionnaire des anarchistes], version mise en ligne le 5 mars 2014, dernière modification le 1er juin 2020.
Photo anthropométrique, 22 décembre 1912.
Photo anthropométrique, 22 décembre 1912.

SOURCES : Arch. Dép. Marseille, M6/ 3851. — R. Bianco, Le Mouvement anarchiste… , op. cit. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément