BARDET Robert

Par Michel Dreyfus

Né en 1907 dans l’Yonne ; secrétaire général du syndicat CGT du métro

Robert Bardet entra à la Société des transports en commun de la région parisienne (STCRP) en 1927 en tant que machiniste au dépôt de Saint-Maur. Il adhéra la même année à la CGT confédérée puis rompit avec elle et rejoignit la CGTU, alors dirigée par René Deveaux. Il en devint le trésorier puis fut permanent de la CGT réunifiée du métro, à partir de 1937.
En 1939, il fut arrêté et emprisonné à Besançon. Après l’arrivée des Allemands, il revint en région parisienne et retrouva sa place à la STCRP. Il avait adhéré aussi au Parti communiste. Étant en congé spécial de disponibilité (CSD) il constitua une section syndicale CSD dans le cadre des syndicats de Vichy. À la Libération, il fut le secrétaire général de la CGT du métro, avant le retour de Georges Roux*. Par la suite, il continua d’assumer des responsabilités à la CGT.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article15687, notice BARDET Robert par Michel Dreyfus, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 25 mai 2021.

Par Michel Dreyfus

SOURCE  : Loïc Jaumet, L’évolution syndicale dans le métro parisien de 1944 à 1953, mémoire de maîtrise, Université de Paris 1, 2001-2002.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément