LOMBARD Georges, Abel, Marius

Par Louis Botella

Né le 19 septembre 1902 à Fresse (Haute-Saône), mort le 8 avril 1990 à Besançon (Doubs) ; syndicaliste CGT puis Force ouvrière (FO) du Textile et du Doubs.

Fils de Juste Lombard, ouvrier sur métaux, et de Marie Célestine Parisot, cultivatrice, Georges Lombard fut élu, lors de sa création le 16 février 1937, secrétaire général du syndicat CGT des Textiles artificiels de Besançon.

Il devint membre de la commission administrative de l’Union départementale FO lors de sa création le 3 janvier 1948. Le même jour, il devint secrétaire adjoint de l’Union locale FO de Besançon.

Lors du dépôt officiel des statuts, le 22 septembre de la même année, il fut élu secrétaire général du syndicat FO des Textiles artificiels de cette ville. Il travaillait probablement chez Rhodiaceta.

Il était le père de Jean Lombard, responsable syndical FO à partir du début des années 1960.

Il s’était marié le 8 juin 1935 à Besançon (Doubs) avec Blanche Vezon.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156880, notice LOMBARD Georges, Abel, Marius par Louis Botella, version mise en ligne le 13 mars 2014, dernière modification le 9 avril 2014.

Par Louis Botella

SOURCES : — Arch. Dép. Doubs, 1911 W/4, dossier 782, 1911 W/ 8, dossiers 1046, 1047, 1080. — Force Ouvrière, hebdomadaire de la CGT-FO, 22 janvier 1948. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément