SUSBIELLE René

Par Daniel Grason

Né le 5 novembre 1906 à Bordeaux (Gironde), fusillé le 3 novembre 1942 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; chef de chantier puis vendeur de TSF ; condamné de droit commun.

Fils de Jean-Baptiste, ébéniste, et d’Amélie, née Palis, René Susbielle fut orphelin à l’âge de huit ans, son père, soldat au 49e Régiment d’infanterie, étant tué le 26 septembre 1914, lors des combats de l’Aisne. Jean-Baptiste Susbielle « Mort pour la France », son fils René devint le 26 janvier 1921 pupille de la Nation.
Il épousa Yvonne Porte le 11 novembre 1939 à Bordeaux. Le couple vint à Paris et demeura 1 bis rue Germain-Pilon dans le XVIIIe arrondissement, puis 3 rue Verniquet dans le XVIIe arrondissement. Vendeur de TSF, René Susbielle était en relation avec Joseph Schukalla, qui exerçait la même profession. Tous deux, avec Fortunato Fiori, pratiquèrent le vol en faux policiers. La police allemande les arrêta pour « vols et banditisme ».
René Susbielle comparut le 28 septembre 1942 avec ses deux complices devant le tribunal du Gross Paris qui siégeait rue Boissy-d’Anglas (VIIIe arr.). Condamné à mort pour « abus de pouvoir », il fut passé par les armes le 3 novembre 1942. Enterré le jour même au cimetière d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne), il fut réinhumé après la guerre dans le cimetière de Dax (Landes). Son nom figure sur le monument aux morts dans le parc devant la mairie.
Amélie Susbielle, sa mère, entreprit des démarches pour obtenir le titre d’« Interné Résistant » pour son fils. Elle écrivit au ministère des Anciens Combattants et Victimes de guerre. Des échanges de courriers eurent lieu en 1961 et 1964. Un avis défavorable fut rendu. Par lettre du 20 juillet 1964, le ministère motivait ainsi sa réponse : « Il ne résulte pas que l’intéressé ait été interné pour une cause autre qu’une infraction de droit commun. »

Inhumé au cimetière parisien d’Ivry-sur-Seine, division 47 le soir même de son exécution, il fut transféré à Dax (Landes) le 8 octobre 1947.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156907, notice SUSBIELLE René par Daniel Grason, version mise en ligne le 20 février 2014, dernière modification le 10 septembre 2021.

Par Daniel Grason

SOURCES : DAVCC, Caen, Boîte 5 (Notes Thomas Pouty). – Arch. ONAC, DAVCC. – Site Internet Mémoire des Hommes. – Mémorial GenWeb. — Répertoire des fusillés inhumés au cimetière parisien d’Ivry.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément