RENNESSON Jacques, Marcel

Par Julien Cahon

Né le 20 janvier 1922 à Beauvais (Oise), mort le 20 novembre 1979 à Villefranche-de-Rouergue(Aveyron) ; postier ; résistant ; militant communiste dans la Somme ; membre du bureau fédéral (1945-1949).

Fils de Léon Rennesson, ajusteur, et de Maria Adrienne Dangu, ménagère, Jacques Renesson adhéra au Parti communiste dans les années 1930. Employé comme auxiliaire aux PTT à Amiens en 1939, puis employé au service de la Défense passive à la mairie d’Amiens sous l’occupation, il reprit son activité de postier au printemps 1944.
Dès 1941, il avait été chargé par Armand Duvivier de la « branche jeunes » de l’organisation spéciale (OS) et fut responsable départemental des FUJP. Jacques Renesson, dit Max dans les rangs de la résistance, avait à son actif l’attaque de la permanence de la LVF en février 1942, rue des Jacobins à Amiens, le cambriolage de 30 000 feuilles de tickets d’alimentation à la mairie d’Amiens et « l’opération du tri postal » à Amiens, qui rapporta plusieurs millions de francs. Son nom fut également mêlé à l’attaque du Royal en décembre 1942.
Jacques Renesson siégea au bureau de la fédération communiste de la Somme de 1945 à 1949.
Résidant à Amiens, dans le quartier de la Neuville, il quitta la Somme pour raisons professionnelles et s’installa à Limogne-en-Quercy (Lot).

Il s’était marié le 19 juillet 1957 à Schiltigheim (Bas-Rhin) avec Jeanne Henriette Sommer.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156960, notice RENNESSON Jacques, Marcel par Julien Cahon, version mise en ligne le 11 mars 2014, dernière modification le 3 septembre 2020.

Par Julien Cahon

SOURCES : Bibliothèque Mun. Amiens, fonds PIC : guerre 1939-1945, résistance. — Le Travailleur de la Somme, 1945-1949. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément