RICAUX Robert

Par Julien Cahon

Né le 6 novembre 1896 à Bourgbourg (Nord), mort le 30 avril 1969 à Ham (Somme) ; instituteur ; militant socialiste SFIO dans la Somme ; maire du Ronssoy (1944-1951), conseiller général (1945-1949).

Robert Ricaux était le fils d’Ovide, Edmond Ricaux, employé des contributions indirectes, et de Louisa, Helena Chevrin. Combattant de la Première Guerre mondiale, mutilé, il fut décoré de la médaille militaire, de la Croix de guerre et de la médaille de Verdun. Instituteur puis directeur d’école à Lhomme-les-Lille (Nord), il était agent général d’assurances et domicilié dans la Somme en 1945. Membre du groupe de résistance Voix du Nord, il s’était installé au Ronssoy (Somme) en avril 1944. Désigné président du CLL, il fut élu maire de cette commune et conseiller général en 1945. En 1949, il perdit son siège au sein de l’assemblée départementale. Avec 1 312 voix, il fut battu par le radical Paul Lejeune (1 861 voix) et était même devancé par le candidat communiste Louis Fromond (1561 voix).
Secrétaire général de la mairie de Ham à partir d’octobre 1950, il démissionna de son mandat de maire du Ronssoy en janvier ou février 1951.
Membre du Parti socialiste SFIO, il avait été élu à la commission exécutive fédérale en 1945.
Officier d’académie, décoré de la médaille de bronze de l’éducation physique, titulaire des palmes d’officier d’académie, Robert Ricaux avait aussi reçu la médaille commémorative 1939-1945 et avait été fait chevalier de la légion d’honneur en mars 1953.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156964, notice RICAUX Robert par Julien Cahon, version mise en ligne le 21 février 2014, dernière modification le 3 septembre 2020.

Par Julien Cahon

SOURCES : Arch. Dép. Somme, 23W60, 23W74, 21W174, 1124W10. — Le Cri du peuple, 1945-1953.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément