NÉMITZ Michel, Boris

Par Hugues Lenoir

Né le 14 septembre 1958à La Chaux-de-Fonds (Suisse, canton de Neuchâtel)  ; anarchiste, animateur de la coopérative Espace noir.

Michel Némitz
Michel Némitz

Michel Némitz aimait dire qu’il était né le 27 fructidor 166 selon le calendrier républicain ». Sa mère, Marie-Madeleine Némitz-Bargetzi (La Chaux-de-Fonds 1925–2001) était employée de bureau, de sensibilité écologiste, antimilitarisme, membre de l’Union Rationaliste. Son père Serge Némitz (La Chaux-de-Fonds 1925 – 1975) était juriste, membre du Parti socialiste. Tous deux sans responsabilité militante. Néanmoins, les deux parents de Michel Némitz sans être anarchistes étaient empreints d’un esprit anti-autoritaire. Du côté de sa mère, il est à relever qu’elle ne fut pas baptisée de même que la grand-mère dont le père était un horloger anarchiste du Locle : Édouard Droz (1856 – 1917).

Après avoir suivi une École de Commerce pour préparer un bac en économie non–terminé. Il s’intéressa en autodidacte à la philosophie, aux sciences, au cinéma, à l’histoire, à la littérature et l’action sociale et politique. Il obtint un certificat de cafetier restaurateur en 1995 et un diplôme de praticien formateur dans le domaine social en 2006.

Il fut d’abord ouvrier de production dans la chimie et la métallurgie (1979–1981), puis à temps partiel au coulage du lait dans une laiterie à La Chaux-de-Fonds (1981–1982), employé librairie de BD (1982-1983), animateur dans un camp de vacances acadien au Nouveau-Brunswig (Canada) l’été 1983, puis aide et livreur dans une confiserie (1983 – 1986) et employé dans une droguerie (1986 – 1988). Depuis 1988 il est engagé dans la Coopérative libertaire autogérée Espace Noir de Saint-Imier.

Il participa à la création de la Fédération Libertaire des Montagnes en 1978 qui se voulait l’héritière de la Fédération Jurassienne de l’Association Internationale des Travailleurs/euses (AIT). Il participa aussi à la réédition du Réveil Anarchiste à la fin des années 1970 et dans les années 1980 avec entre autres André Bösiger, Gérard Tolck, Marianne Enckell. La FLM fut notamment une des composantes à l’origine de l’Organisation Socialiste Libertaire qui fédèra plusieurs groupes de Suisse, même si tous les membres de la FLM ne sont pas nécessairement membres de l’OSL. En 2013 la FLM adhéra à la FA francophone tout en restant fédéré à l’OSL. Organisations où Michel Némitz défendit une conception pluraliste de l’anarchisme autant au niveau de la doctrine que de la stratégie.

Antimilitariste, il fut « exclu » du service militaire obligatoire après des tentatives de créer des comités de soldats interrompus par une mise aux arrêts suite à un refus d’ordre accompagné d’une grève de la faim. Son refus de faire son service militaire lui valut le paiement d’une taxe annuelle jusqu’à l’âge de quarante ans. Taxe qu’il refusa de payer ce qui entraîna pour lui chaque année 10 jours de prison. Il a également été l’un des membres fondateurs de l’Association pour la Défense des chômeurs de La Chaux-de-Fonds en 1982 et de la coopérative pour les sans-emplois « Partage ». Il a aussi participé à la création d’une éphémère section Neuchâteloise de la Libre Pensée avec Georges Annen. Très impliqué socialement il a milité dans de nombreuses associations d’éducation populaire de lutte ouvrière et syndicale comme la Confédération Romande du Travail (1983-1993), le Syndicat de l’Industrie et du Bâtiment (1995-2004.), le Groupe pour une Suisse sans Armée La Chaux-de-Fonds et Saint-Imier 1987-1990, le Mouvement anti-raciste MAR aujourd’hui disparu ou encore La Ruche des Coopératives qui visait à la création, promotion et soutien de coopératives. (2009-2014) et dans de nombreux autres collectifs.

En février 1989, il s’engagea dans la Coopérative culturelle et sociale autogérée d’inspiration anarchiste Espace Noir où il travaillait encore 2014. Au sein de cette coopérative il a exercé des fonctions multiples, simultanément ou successivement, telles qu’animateur socioculturel, serveur à la taverne, programmateur théâtre, cinéma, musique et conférences débats, secrétaire comptable, chargé des relations publiques, etc. Depuis 1991, lors de la création de la coopérative « Imagine » qui a racheté l’immeuble à Maurice Born (un des membres fondateurs d’Espace Noir et architecte de la rénovation de la maison) il a fait partie du comité chargé de gérer l’immeuble contenant les locaux culturels et les appartements. En 2012, il fut l’un des artisans de l’organisation de la Rencontre Internationale de l’Anarchisme à Saint-Imier organisée en souvenir de la naissance du Mouvement anarchiste international en ce lieu en 1872. Manifestation qui a réuni entre 4 et 5 000 anarchistes venus du monde entier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156972, notice NÉMITZ Michel, Boris par Hugues Lenoir, version mise en ligne le 21 février 2014, dernière modification le 16 septembre 2020.

Par Hugues Lenoir

Michel Némitz
Michel Némitz
1er mai 1992
1er mai 1992

ŒUVRE (non exhaustive) :
Co-rédacteur du premier manifeste de l’OSL, 1984.
L’armée contre le peuple, Édition de la brochure, 1989
Editos du Bulletin d’Espace Noir.
Articles pour Le Chat Déchaîné.
Divers tracts, articles pour différents journaux militants, discours, conférences.
Le Chat, Mouvement libertaire en Suisse, écrit en collaboration avec Ismaël Zosso , 27 avril 1996.
Le Chat, « Le libéralisme c’est l’esclavage », mars 1997.
Le Chat Déchaîné (Feuille d’agitation de la Fédération Libertaire des Montagnes), n° 2, « La crise à qui la faute », janvier 2009.
Le Chat Déchaîné (Feuille d’agitation de la Fédération Libertaire des Montagnes), n° 4 « Les coopératives, une solution pour la région », 2010.
« Margaret Thatcher, criminelle sociale » tract de la FLM 10 octobre 2012.
Discours de Michel Némitz du10 février 2010 à Moutier. CMSI
Participation à la réalisation du film « Autrement », AlterNaction production, 2002.

SOURCE : témoignage direct, janvier 2014

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément