GONNOT Louis [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Né en 1883, mort en 1933 ; contrôleur de route aux CFAE (Chemins de fer algériens de l’État) ; syndicaliste CGT de Bône [Annaba] (Algérie).

Ayant participé activement à la grande grève de 1920 à Souk-Ahras, Louis Gonnot fut muté peu après à Bône. Il est un des principaux artisans de la réorganisation de la CGT dans cette ville.

Chef de train à Bône, il figura, au cours de l’automne 1928, sur la liste des candidats présentés par la CGT lors de l’élection des membres du Conseil supérieur des chemins de fer en Algérie. Il fut élu.

Retraité en décembre 1932, il meurt peu après en avril 1933.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156986, notice GONNOT Louis [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 17 novembre 2018, dernière modification le 17 novembre 2018.

Par René Gallissot

SOURCES : Le Réveil bônois, 1932 et 1933, dépouillé par L-P. Montoy. — La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGT] des travailleurs des chemins de fer, 1er octobre, 1er décembre 1928 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots). — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément