DJELLOUL Ahmed ben Mohamed dit JELLOUL Ahmed [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Émigré revenu à Guelma (Algérie) dans les années 1930, assassiné le 23 novembre 1961 à Bab El Oued (Algérie) par l’OAS ; écrivain et éditeur local ; militant de l’ENA puis du PPA, qualifié de communiste par la police.

Originaire de Guelma, un moment émigré en France, de retour à Guelma, il est ce « jeune poète, membre de l’Académie Numidia », dont Les Échos-L’Avenir de Guelma du 30 août 1931 publie la photo et vante le talent à l’occasion de la sortie de son livre Le prince vagabond.

En 1933, il est un des fondateurs de la section de l’ENA (Etoile nord-africaine) de la ville. Il devient en 1937-1938, membre du comité fédéral du PPA (Parti du peuple algérien) du département de Constantine. En 1938, la police de Guelma l’arrête pour « activité antifrançaise » et le qualifie de communiste. En fait, toujours militant du PPA interdit, il s’occupe en 1944, de l’imprimerie et du tirage de la feuille clandestine El Watan ; actif au PPA-MTLD, il est en 1948-1949, un des animateurs du « Comité d’opposition » opposé à la direction parti par Mezerna*.

Ahmed Djelloul fut assassiné le 23 novembre 1961 à Bab El Oued par l’OAS.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article157024, notice DJELLOUL Ahmed ben Mohamed dit JELLOUL Ahmed [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 23 février 2014, dernière modification le 23 août 2021.

Par René Gallissot

SOURCES : Le Petit Guelmois, 3 mars 1938, dépouillé par L.-P. Montoy. — Notes d’Omar Carlier. — Notes de Djabri Djelloul, son fils.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément