MICLET Étienne, Paul

Par Jean-Pierre Ravery, Delphine Leneveu

Né le 27 avril 1902 à Dizy-le-Gros (Aisne), fusillé le 1er août 1942 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; porteur aux Halles.

Étienne Miclet était le fils d’un manouvrier. Il habitait rue Brantôme à Paris (IIIe arr.).
Des policiers en civil du IVe arrondissement remarquèrent qu’il se livrait à un trafic d’armes dans différents cafés du quartier. Il vendait les pistolets 400 francs pièce, les mitraillettes 15 000 francs. Il prétendit qu’il agissait pour le compte d’un certain « Jules » dont il ne put préciser l’identité.
Étienne Miclet avait un casier judiciaire chargé mais pas d’antécédents politiques. La préfecture le livra néanmoins aux Allemands.
Le tribunal du Gross Paris le condamna à mort le 27 juillet 1942 et Étienne Miclet a été fusillé le 1er août au Mont-Valérien.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article157121, notice MICLET Étienne, Paul par Jean-Pierre Ravery, Delphine Leneveu, version mise en ligne le 26 février 2014, dernière modification le 25 avril 2022.

Par Jean-Pierre Ravery, Delphine Leneveu

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Arch. PPo. – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément