OUAFEL Saïd ou OUEDFAL Saïd [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Emigré à Lyon ; cafetier reputé communiste ; arrêté et envoyé abusivement en cour d’assises après des coups de feu d’un groupe d’extrême droite en 1935.

Cafetier à Lyon, Saïd Ouafel ou plutôt Ouedfal, est réputé être communiste. Selon la presse, dans la nuit du 27 au 28 novembre 1935, les Volontaires nationaux, groupe d’extrême droite, qui lacèrent les affiches communistes près de son café, auraient été attaqués à coups de fusil. Arrêté et maintenu en prison pendant 4 mois malgré ses dénégations, S. Ouadfel est jugé en cour d’assises le 4 avril 1936. Les organisations communistes dénoncent une provocation ; la fragilité des accusations fait que la condamnation s’en tient à un mois de prison avec sursis.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article157289, notice OUAFEL Saïd ou OUEDFAL Saïd [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 3 mars 2014, dernière modification le 9 juillet 2020.

Par René Gallissot

SOURCE : La Voix du Peuple et Le Progrès de Lyon, mars, avril 1936. — Notice dans DBMOF(Maitron), op.cit., t.37.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément