FACCIO Bruno, Jourdano [FACCIO Jourdane, Bruno]

Par Jean-Sébastien Chorin

Né le 17 juillet 1927 à Aubenas (Ardèche), fusillé le 22 mai 1944 à la Doua (Villeurbanne, Rhône) ; apprenti fraiseur ; résistant FTPF en Isère.

Ses parents, Bruno et Palmira Mondin, étaient italiens. Ils furent naturalisés français en 1940. Son père exerçait la profession de chauffeur livreur. Bruno Faccio était apprenti fraiseur et demeurait 61 bis rue Nicolas-Chorier à Grenoble (Isère).
Sous le pseudonyme d’Adrien, Bruno Faccio fit partie du 3e bataillon FTPF (secteur de Chartreuse) à partir du 15 janvier 1943. Il avait le grade de 2e classe.
Le 8 janvier 1944, place Vaucanson à Grenoble, Bruno Faccio tira un coup de feu en direction de soldats de la Wehrmacht. Il ne toucha personne mais les Allemands répliquèrent et le blessèrent de deux balles. Il fut arrêté par la police française et hospitalisé au pavillon Brenier (hôpital civil de La Tronche, Isère). Une perquisition à son domicile amena la découverte de 25 cartouches. Bruno Faccio fut remis à la police allemande et interné dans les locaux de la Gestapo de Grenoble à partir du 20 janvier. Le 1er février, il fut transféré à la prison Montluc (Lyon, Rhône).
Le tribunal militaire allemand siégeant à Lyon le condamna à mort le 13 mai 1944.
Les Allemands le fusillèrent le 22 mai 1944 sur le stand de tir du terrain militaire de la Doua (Villeurbanne, Rhône).
Retrouvé dans le charnier de la Doua après la guerre, son corps fut identifié par son père le 3 septembre 1945.
Le titre d’Interné Résistant (IR) lui fut attribué en 1960.
Il écrivit une dernière lettre à ses proches avant d’être exécuté.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article157505, notice FACCIO Bruno, Jourdano [FACCIO Jourdane, Bruno] par Jean-Sébastien Chorin, version mise en ligne le 13 mars 2014, dernière modification le 17 mars 2017.

Par Jean-Sébastien Chorin

SOURCES : DAVCC, Caen, 21 P 448 273. – Arch. Dép. Rhône, 3335W22, 3335W13, 3460W2.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément