GACH Justin, Auguste

Par Jean-Sébastien Chorin

Né le 14 juin 1910 ou le 1er mai 1910 (selon les sources) à Wolodz (Pologne), fusillé le 13 novembre 1943 à la Doua (Villeurbanne, Rhône) ; de nationalité polonaise ; ouvrier mineur ; résistant.

Fils de Paraska Gach, Justin Gach était célibataire, ouvrier mineur et habitait Saint-Étienne (Loire), 108 rue du Treuil.
Le 11 août 1943, il fut arrêté par les gendarmes de Saint-Étienne, comme auteur d’un attentat commis contre le siège local de la Légion antibolchévique situé place du Peuple (Saint-Étienne). Il fut mis ensuite à la disposition de la Feldgendarmerie, pour avoir au cours de sa fuite tiré, sans l’atteindre, sur un soldat allemand.
Il fut condamné à mort le 3 novembre 1943 par un tribunal militaire allemand pour avoir pris part à l’attentat contre le bureau de placement français à Saint-Étienne.
Son exécution eut lieu le 13 novembre 1943 à la Doua à Villeurbanne (Rhône).
Son corps fut retrouvé après la guerre dans le charnier de la Doua et identifié par Josef Suriwka grâce à un vêtement qu’il lui avait fabriqué.
En 1947, Justin Gach fut proposé pour une citation à l’ordre de la division par Jean Blacha, vice-président de l’Union des Polonais Anciens Résistants en France : « Résistant de la première, un des premiers partisans polonais en France. Se fait remarquer par son audace et son mépris total du danger au cours des diverses actions de sabotage et opérations offensives contre l’ennemi, notamment à l’attaque à la bombe du bureau de placement allemand rue Jacquard à St Étienne (Loire), au mois de décembre 1942, poursuivi par les Allemands il épuise ses munitions leur causant des pertes sensibles. Fait prisonnier, il est fusillé à Lyon. Héroïque combattant de la Résistance, a trouvé une mort glorieuse dans la lutte contre l’envahisseur ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article157509, notice GACH Justin, Auguste par Jean-Sébastien Chorin, version mise en ligne le 13 mars 2014, dernière modification le 17 mars 2017.

Par Jean-Sébastien Chorin

SOURCES : SHD, Vincennes, GR16P237838. – DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Arch. Dép. Rhône, 3808W688, 3460W2. – Comité de la Loire de l’ANACR, Mémorial de la Résistance de la Loire, 1992.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément