KIOUAR Salah ben Ahmed [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Né le 20 novembre 1908 à Orléansville (Chlef) ; instituteur à Perrégaux (Mohammadia), syndicaliste CGT ; membre du bureau de la section SFIO avant 1940 ; au PCA après 1945.

Instituteur à Perrégaux (Mohammadia) dans les années 1930, lors des grèves de février-mars 1937, S. Kiouar participe à l’organisation des ouvriers agricoles des villages coloniaux de Lapasset (Aïn-el-Hamman) et Cassaigne (Sidi Ali). Il s’efforce aussi de mettre en place des comités du Congrès musulman, organisation parallèle au Front populaire. Il est, en 1938, membre du bureau de l’UL CGT de Perrégaux et en 1939, il est assesseur au bureau de la section SFIO de la ville. Il est sanctionné sous Vichy.

Après 1945, il est membre du PCA et toujours actif à l’UL CGT. Il en est secrétaire chargé à l’éducation et en redevient secrétaire général en 1946. Il est encore candidat à différentes élections.

Il semble ensuite continuer à militer à Blida. En tous cas, un Kiouar est membre du comité régional du PCA. Sans prénom indiqué, peut-être un parent Kiouar d’Orléansville (Chlef), fut dirigeant des Jeunesses communistes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article157549, notice KIOUAR Salah ben Ahmed [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 16 mars 2014, dernière modification le 16 septembre 2020.

Par René Gallissot

SOURCES : H. Touati, Dictionnaire du mouvement ouvrier d’Oranie, op. cit. — Arch. Wilaya d’Oran. — Liberté, octobre 1948, notes d’A. Taleb-Bendiab.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément