KOUBI Auguste [Dictionnaire Algérie]

Par Albert Ayache

Né en 1895 à Tlemcen ; représentant de commerce, militant socialiste SFIO à Tlemcen puis à Casablanca (Maroc).

Née dans une famille de petits commerçants, Auguste Koubi eut une vie agitée, hors du commun.

Engagé volontaire, il fit la campagne du Maroc dans les Tirailleurs algériens (1913-1914), puis la guerre de 1914-1918 où il fut blessé et cité (Croix de guerre et Médaille militaire). Revenu à Tlemcen, il fut représentant de machines agricoles. Militant socialiste et franc-maçon, il fut mêlé à toutes les campagnes politiques, municipales, départementales, législatives qui pouvaient agiter cette ville de l’Oranais, Tlemcen apparaissant en 1935 comme une oasis démocratique dans une Oranie fascisante. Il fut vice-consul de la République espagnole.

Replié sur le Maroc en 1940, il reprit son activité militante de socialiste à Casablanca en 1943, représenta avec François Mattéi et Jean Léonetti* la Fédération marocaine SFIO au congrès socialiste Nord-africain d’Alger (mai 1944), qui agit en tant que représentant du parti français. Il fut à plusieurs reprises membre du bureau de la section de Casablanca ou de la Fédération marocaine. En février 1951, il fut élu membre de la commission des conflits de la Fédération avec Arthur Biau.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article157558, notice KOUBI Auguste [Dictionnaire Algérie] par Albert Ayache, version mise en ligne le 16 mars 2014, dernière modification le 17 septembre 2020.

Par Albert Ayache

SOURCES : Maroc socialiste, février 1951. — Souvenirs de l’auteur.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément