PHEMOLAND Alexis, Louis

Par Jacques Girault

Né le 27 octobre 1903 à Chaunay (Vienne), mort le 16 janvier 1977 à Poitiers (Vienne) ; instituteur dans la Vienne ; militant syndicaliste ; maire de Saint-Maurice-la-Clouère.

Fils d’un cultivateur devenu receveur des postes à Couhé-Vérac, Alexis Phémoland entra à l’Ecole normale d’instituteurs de Laval (Mayenne) en 1921. Il fut instituteur dans diverses communes de Mayenne (La Brulotte en 1923, Saint-Thomas de Courceriers en octobre 1923, Thorigné en mai 1925, Saulges en 1925-1928). Il se maria en décembre 1927 à Chaunay avec une ancienne normalienne de Poitiers (1924-1927), fille d’un cultivateur. Le couple enseigna, à partir d’octobre 1928, à l’école du hameau du Dognon à Saint-Maurice-la-Clouère.

Après avoir effectué son service militaire (novembre 1923-avril 1925), mobilisé comme lieutenant au début de la guerre, Phémoland reprit son poste après sa démobilisation. Il exerça un rôle dirigeant dans le comité local de Libération dit « comité Rousseau » qui fusionna le 26 février 1945, séance dont il assura le secrétariat, avec le « comité Brillant » et il resta membre du nouveau CLL. Puis, à partir d’octobre 1955, son épouse obtint un poste dans l’école du village qu’elle dirigea jusqu’à sa retraite en 1963, quand il devint instituteur itinérant agricole dans le canton de Gençay où il termina sa carrière en 1960.

Membre du conseil syndical de la section départementale du Syndicat national des instituteurs, il fut élu au conseil départemental de l’enseignement primaire en 1951. Il démissionna collectivement à la demande du SNI pour protester contre la politique répressive du gouvernement et sa politique antilaïque à la fin de 1953. Il fut réélu en janvier 1954 avec beaucoup plus de voix qu’en 1951.

Aux élections municipales de mai 1945 à Saint-Maurice-la-Clouère, Phémoland, à la tête d’une liste de gauche, fut élu avec cinq colistiers mais la liste de droite emporta la majorité des sièges. En 1947, il fut élu conseiller municipal avec cinq autres élus de gauche. Mais la droite, avec 7 élus, conserva le poste de maire, et il fut élu adjoint au maire. En 1953, la liste qu’il conduisait l’emporta avec 7 sièges contre 6 à la droite et il devint maire de la commune. Réélu en 1959, pour raisons de santé, il ne se représenta pas en fin de mandat en 1965. Il affirmait son hostilité aux partis de droite, se sentant proche des idées de Pierre Mendès France.

Retraité, avec son épouse, il habitait Poitiers à partir de 1963.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article157575, notice PHEMOLAND Alexis, Louis par Jacques Girault, version mise en ligne le 17 mars 2014, dernière modification le 17 mars 2014.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Vienne, 10 T 2102, 2255, 112 W 12. — Mairie de Saint-Maurice-la-Clouère. — Presse syndicale. — Renseignements fournis par l’intéressé.— Notes de Maurice Phémolant.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément