BARRAU Roger, Pierre

Par Jacques Girault

Né le 7 juillet 1936 à Aulus-les-Bains (Ariège) ; professeur ; militant syndical (SNET puis SNES) ; militant socialiste ; maire de Seix (Ariège) , conseiller général ; conseiller régional.

Fils d’un préposé des douanes, Roger Barrau entra à l’Ecole normale d’instituteurs de Foix (Ariège) en 1952 et fut nommé instituteur à Foix. Après avoir été élève en classe préparatoire du collège technique La Martinière à Lyon (Rhône), il entra à l’École normale supérieure de l’Enseignement technique (1957-1960, section D, économie et gestion). Titulaire du CAPET, nommé au collège technique de Carmaux (Tarn), il obtint un poste de professeur au lycée technique Ozenne à Toulouse (Haute-Garonne) et accéda au grade d’agrégé en 1969. Il se maria en février 1964 à Toulouse.

Militant du Syndicat national de l’enseignement technique, il fut élu sur la liste autonome à partir de 1964 comme membre suppléant à la Commission administrative nationale. Secrétaire de la section académique (S3) de Toulouse du SNET, il fut le premier co-secrétaire du S3 du Syndicat national des enseignements de second degré en 1966, siégeant, au titre de la liste « autonome », à la commission administrative nationale lors de la fusion de juin 1966. Par la suite, la liste "autonome » fut mise en minorité dans l’académie de Toulouse.

Roger Barrau choisit alors le militantisme politique socialiste. Il devint maire de Seix en 1969 et fut régulièrement réélu jusqu’en 2001, scrutin où il ne fut pas candidat en ayant assuré sa succession. Élu conseiller général du canton d’Oust en 1973, il le demeura jusqu’en 1998. Suppléant du député socialiste André Saint-Paul de 1978 à 1981, à partir de mars 1973, il fut élu, en 1986, conseiller de la région Midi-Pyrénées où il siégea jusqu’en 2004. Il en présida le groupe socialiste pendant ces mandats.
Pendant ces divers mandats, ses réalisations furent variées. Il en esquissa la variété dans une interview à La Dépêche, le 9 novembre 2018. Dans sa commune, il réalisa notamment un centre estival de loisirs (Le Souleille), la Maison du Haut Salat, des salles, un gymnase, des écoles et un musée de la vallée pyrénéenne. Comme président du syndicat mixte du pays de Causerans, il participa à la modernisation de cette région. Ayant abandonné ces responsabilités, il devint le président de l’Association de développement des Pyrénées pour la formation.
Son épouse était fonctionnaire au rectorat de Toulouse.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article15758, notice BARRAU Roger, Pierre par Jacques Girault, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 6 décembre 2019.

Par Jacques Girault

SOURCES : Mairie de Seix. — Archives IRHSES (Fonds SNET, Le Travailleur de l’enseignement technique, L’Université syndicaliste. — Presse locale. — Sources orales. — Notes de Louis Astre.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément