ROUGER Maurice

Par Dominique Tantin

Né le 19 janvier 1895 à Fontcouverte (Charente-Inférieure, Charente-Maritime), fusillé après condamnation à mort le 23 mai 1942 à La Rochelle-La Pallice, au fort de Chef-de-Baie (Charente-Inférieure, Charente-Maritime) ; agriculteur ; détention d’armes.

Fils d’Eugène Rouger et d’Augustine, Marie Faveau, marié à Alexandrine Pubert, domicilié à Chaniers (Charente-Inférieure, Charente-Maritime), Maurice Rouger fut arrêté, suite à une dénonciation, le 21 avril 1942 à son domicile par la Feldgendarmerie pour « détention illégale d’armes ».
Le tribunal militaire allemand de La Rochelle (FK 540) le condamna à mort le 23 avril 1942 pour détention illégale d’armes et de munitions.
Maurice Rouger fut exécuté le 23 mai 1942 à 17 h 53 au fort de Chef-de-Baie à La Pallice, sur la commune de La Rochelle.
Il a été déclaré « Mort pour la France ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article157604, notice ROUGER Maurice par Dominique Tantin, version mise en ligne le 18 mars 2014, dernière modification le 10 février 2021.

Par Dominique Tantin

SOURCE : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément