PHILIPPE François, Marie

Par Claude Pennetier

Né le 22 septembre 1920 à Landivisiau (Finistère), fusillé le 21 avril 1944 à Penmarc’h (Finistère).

Fils de François Marie Philippe, charbonnier, et de Marie Jeanne Le Bris, sans profession, François Philippe, domicilié à Pleyben-Christ, exploitant agricole, était lié à la résistance Front national et Francs-tireurs et partisans français (FN-FTPF). Il fut arrêté par une patrouille de la Feldgendarmerie de Morlaix, le 9 avril 1944 dans sa commune, au retour d’un déraillement. Dans la même affaire que Bourlès et Creach, il fut accusé d’avoir participé à des attentats sur voies ferrées. Interné à la prison Saint-Charles de Quimper, il fut condamné à mort le 21 avril 1944 par le tribunal allemand FK 752 de Quimper et fusillé le jour même sur les dunes de Poulguen à Penmarc’h avec une trentaine de personnes.
La fosse fut ouverte le 31 août 1944 et livra trente-cinq cadavres. (Voir Yves Bévin.)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article157656, notice PHILIPPE François, Marie par Claude Pennetier, version mise en ligne le 31 mars 2014, dernière modification le 18 mars 2017.

Par Claude Pennetier

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Site Les Amis de la Résistance du Finistère. – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément