LABELLA Ignace [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Né à Constantine le 18 mai 1906 ; syndicaliste du bâtiment à Bône (Annaba) de la CGTU à la CGT réunifiée ; membre du CC du PCA en 1938 ; syndicaliste et communiste très actif après 1945.

Ouvrier maçon à Bône (Annaba), Ignace Labella milite très tôt, dès 1925, à la CGTU. Il en devient secrétaire du syndicat du bâtiment de la ville en 1929. Il a adhéré en 1928 au parti communiste. En 1935, il fait partie du bureau de la CGTU de la ville de Bône et demeure au bureau après la réunification dans la CGT. En 1938, il est secrétaire adjoint de l’UD CGT du Constantinois. Son rayonnement est grand dans tout l’Est algérien car il est capable de s’exprimer en arabe. Il est candidat communiste aux élections cantonales de 1933 et législatives de 1936 pour un score symbolique. En 1936-1937, il participe, notamment à Philippeville (Skikda), à la mise en place du PCA qui vient d’être formé. Il entre au Comité central du PCA en 1938.

Reprenant place après guerre, au bureau de l’Union locale de Bône et à l’Union régionale créée, il apporte son concours aux luttes syndicales et grèves dans tout l’Est algérien ainsi qu’aux campagnes communistes pour l’amnistie des condamnés de Mai 1945. Il joue encore un rôle très courageux dans le mouvement de protestation en 1952 et 1953 pour la libération des détenus de l’OS (Organisation spéciale du PPA-MTLD) qui sont enfermés dans les prisons du Constantinois puis celle des emprisonnés du MTLD et pour la libération de Messali ; une des figures populaires de « syndicaliste et de communiste d’origine européenne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article157683, notice LABELLA Ignace [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 23 mars 2014, dernière modification le 17 septembre 2020.

Par René Gallissot

SOURCES : Arch. Outre-mer, Aix-en-Provence, 9H49. — Notes d’A. Taleb-Bendiab sur archives de la Wilaya de Constantine. — La Lutte sociale et Le Travailleur algérien. — N. BenallègueChaouia, Algérie. Mouvement ouvrier et question nationale. 1949-1954, op.cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément