LABREVOIT Jean [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Médecin à Constantine, candidat communiste à la députation en 1924.

Le docteur Jean Labrevoit est candidat communiste aux élections législatives de 1924. Sur 33 433 électeurs français inscrits, il obtient près de 10 % des voix. Abonné à Le Paria, journal de l’Union intercoloniale publié à Paris (Cf. Abdelkader Hadj Ali), il encourage sa diffusion en Algérie. À Paris en décembre 1924, il assiste au Congrès nord-africain organisé par le PC et la CGTU et y apporte « le salut des Arabes d’Algérie ». Ce congrès relance le programme demandant l’indépendance des colonies et l’élection au suffrage universel en Algérie d’une Assemblée nationale constituante. Ce programme est repris en 1926 par l’Étoile nord-africaine. Par la suite, Jean Labrevoit quitte le parti communiste pour des raisons personnelles, semble-t-il.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article157684, notice LABREVOIT Jean [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 23 mars 2014, dernière modification le 17 septembre 2020.

Par René Gallissot

SOURCES : Arch. Ministère des colonies, Paris, série S, carton 36. — La Lutte sociale. — Interview de N. Zannettacci par J-L. Planche, Alger, 1976.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément