PIACÉRÉ Jean, Ernest, Louis

Par Jacques Girault

Né le 18 septembre 1924 à Paris (XVe arr.) ; instituteur dans la Seine ; militant du SNI ; militant communiste.

Fils d’une employée de commerce, originaire de la Manche, Jean Piacéré, en remplissant en 1953 le questionnaire biographique pour le Parti communiste français, indiquait que son père, artisan, était décédé en 1939 et que sa mère, employée aux cantines de la Régie Renault à Boulogne, était une militante communiste. Titulaire du baccalauréat (série « Philosophie »), il sortit de l’école normale d’instituteurs de Paris-Auteuil en 1945. Habitant Boulogne, il fut nommé instituteur en octobre 1945 à Issy-les-Moulineaux à l’école Paul Bert.

Jean Piacéré adhéra au Syndicat national des instituteurs en 1945 et fut responsable de la sous-section du SNI d’Issy à partir de 1949. Il était aussi militant de la FEN-CGT et responsable des instituteurs CGT d’Issy.

Piacéré adhéra au PCF à Boulogne en juin 1946. Secrétaire d’une cellule communiste à Boulogne en 1947, il devint secrétaire de la cellule communiste des instituteurs d’Issy en 1948-1949 et fit partie de la commission de contrôle de la section communiste de Boulogne en 1949. Responsable de la culture et de la propagande dans ses cellules successives, à la création de la revue L’Ecole et la Nation en 1951, il fit partie de son collectif administratif et devint son administrateur-adjoint. Il suivit l’école centrale organisée par le PCF en direction des instituteurs communistes en avril 1953.En 1946-1947, il s’occupait à Boulogne du ciné-club Charlie Chaplin qui cessa de fonctionner en 1948. Il fit un stage de culture populaire en juillet 1953 à Peyrehorade (Landes).

Piacéré se maria en juillet 1948 à Boulogne-Billancourt avec Ginette Varin, institutrice communiste, fille d’un ajusteur, qui mourut en 1950. Ils eurent un enfant. Veuf, il rencontra au Centre de diffusion du livre et de la presse Monique Poisson, qui entamait une procédure de divorce. Ils vécurent ensemble de juillet 1952 à juin 1953 et eurent un enfant qui naquit en novembre 1953. Mais depuis juin 1953, il vivait avec une autre institutrice, Jeanne Braouet, nouvelle adhérente du PCF. Il avertit les responsables de L’Ecole et la Nation de ces rebondissements. Ils se marièrent en décembre 1953 à Issy-les-Moulineaux.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article157828, notice PIACÉRÉ Jean, Ernest, Louis par Jacques Girault, version mise en ligne le 31 mars 2014, dernière modification le 31 mars 2014.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément