BAILY Antoine.

Par Jean-Louis Delaet

Yves-Gomezée (aujourd’hui commune de Walcourt, pr. Namur, arr. Philippeville), 24 octobre 1860 – Schaerbeek (pr. Brabant, arr. Bruxelles ; aujourd’hui Région de Bruxelles-Capitale), 14 septembre 1910. Ouvrier métallurgiste, forgeron, fondateur d’une union syndicale affiliée aux Chevaliers du travail, fondateur et dirigeant de coopératives, conseiller communal socialiste, puis échevin et bourgmestre faisant fonction de Couillet, frère de Pierre Baily.

Antoine Baily est le fondateur de l’Union des métallurgistes de Couillet (aujourd’hui commune de Charleroi, pr. Hainaut, arr. Charleroi) en 1887. Les premières réunions ont lieu à Roux (aujourd’hui commune de Charleroi), au salon du Mouquet, à l’autre bout du bassin industriel pour éviter les pressions patronales. En novembre 1887, l’union compte quatre cents membres. En janvier 1888, l’union constitue la section n°9967 de l’ordre des Chevaliers du travail, sous la présidence de Antoine Baily qui est également membre suppléant du Conseil des prud’hommes du bassin de Charleroi de 1893 à 1904. Après de premiers succès, l’association perd trois quarts de ses membres lors d’une grève au laminoir des Usines métallurgiques du Hainaut à Couillet.

En 1887, Antoine Baily est aussi fondateur de la coopérative de Couillet, Les Métallurgistes, créée avec un capital de mille francs. Il en est administrateur-délégué pendant seize ans, de 1890 à 1906. En 1906, la coopérative possède une boulangerie où six ouvriers fabriquent journellement 1.300 pains ; trois camions transportent le pain dans treize communes ; une succursale existe à Ham-sur-Heure (aujourd’hui commune de Ham-sur-Heure-Nalinnes, pr. Hainaut, arr. Thuin). Elle construit un bâtiment, inauguré en 1907, avec maison du peuple, salle des fêtes et magasin de chaussures. La société de secours mutuels des métallurgistes atteint sept cents membres en 1907.

Élu conseiller communal le 15 octobre 1899, « d’une éloquence farouche », échevin en 1905, faisant fonction de bourgmestre en 1906, Antoine Baily, omniprésent, a en mains tous les rouages du mouvement ouvrier dans la commune. Mais son pouvoir est contesté au sein de l’Union des métallurgistes. Il perd la gérance de la coopérative et est exclu en 1907 de la section du parti. Aux élections communales du 20 octobre 1907, la « liste Baily » s’oppose à une liste officielle du Parti ouvrier belge (POB), mais elle est battue. Frère de Pierre Baily, Antoine Baily meurt en septembre 1910, retiré, à Schaerbeek.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article157948, notice BAILY Antoine. par Jean-Louis Delaet, version mise en ligne le 8 avril 2014, dernière modification le 17 décembre 2019.

Par Jean-Louis Delaet

SOURCES : Archives communales de Charleroi, section de Couillet, Corps communal – Coopérative Les métallurgistes de Couillet, XXe anniversaire, s.l., 1907.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable