BAILY Pierre, Joseph, Ghislain.

Par Jean-Louis Delaet

Yves-Gomezée (aujourd’hui commune de Walcourt, pr. Namur, arr. Philippeville), 16 janvier 1863 – Charleroi (pr. Hainaut, arr. Charleroi), 7 juillet 1932. Ouvrier métallurgiste, fondateur d’une union syndicale affiliée à la Chevalerie du travail, militant socialiste, fondateur d’une coopérative, jeune garde socialiste, conseiller communal puis échevin de Marcinelle (aujourd’hui commune de Charleroi), frère d’Antoine Baily.

Frère cadet d’Antoine Baily, Pierre Baily, tourneur en fer, est parmi les fondateurs en 1886-1887 de l’Union des métallurgistes de Couillet (aujourd’hui commune de Charleroi) affiliée à la Chevalerie du travail.

Habitant le quartier des Hauchies à Marcinelle, Pierre Baily participe au mouvement démocratique et socialiste de cette commune, qui naît en 1891 avec la création de la coopérative, L’Égalité. Il est secrétaire de l’Union démocratique, créée le 4 juin 1893, aux côtés de Jules Destrée* et Paul Pastur*.

Élu conseiller communal sur la liste des libéraux et démocrates unis le 17 novembre 1895, Pierre Baily est délégué des Jeunes gardes socialistes en 1899 et enfin secrétaire de la section du Parti ouvrier belge (POB), créée en 1903-1904. Présent au conseil communal de 1895 à 1932, avec une interruption de 1903 à 1907 due à la non-reconduction du cartel avec les libéraux progressistes, il est nommé échevin de l’État civil en 1919. Il est aussi membre de la Commission des hospices civils, puis la Commission d’assistance publique, et administrateur de la société des maisons ouvrières, Ma Maison, fondée en 1900.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article157949, notice BAILY Pierre, Joseph, Ghislain. par Jean-Louis Delaet, version mise en ligne le 8 avril 2014, dernière modification le 17 décembre 2019.

Par Jean-Louis Delaet

SOURCES : Journal de Charleroi, 8 juillet 1932 – La vérité de Marcinelle, 12 novembre 1895 et 11 octobre 1907.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément