MARLARD Jules, Alfred

Par Christian Lescureux

Né le 25 mars 1910 à Guînes (Pas-de-Calais), fusillé le 31 août 1942 à Arras (Pas-de-Calais) ; ouvrier mineur ; militant communiste ; résistant au sein des FTPF.

Fils de Albert Marlard et de Céline Fluet, journaliers, Jules Marlard était veuf de Maria Kaissl, qu’il avait épousé le 23 janvier 1937 à Harnes (Pas-de-Calais), et était domicilié à Harnes, rue de Bucarest.
Connu comme « terroriste » par les services de police français, il avait participé à l’attentat contre deux soldats allemands au Pont Césarine à Lens (Pas-de-Calais). Il fut l’auteur des cambriolages des mairies de Hulluch le 24 avril 1942, Haisnes, Vermelles, Douvrin et Marquillies le 25 avril 942. Lors de son arrestation, il était armé d’un revolver.
Il était l’un des premiers compagnons de Charles Debarge. Lors de l’attaque du Pont-Maudit, il avait été blessé au poumon. Transporté chez sa mère pour qu’elle le soigne, il fut dénoncé et arrêté le 25 avril 1942 par la Feldgendarmerie pour « activité bolchévique, détention d’armes et non dénonciation d’un attentat ». Il fut transporté à l’hôpital d’Arras.
Il fut condamné à mort par le tribunal militaire d’Arras (OFK 670) le 6 ou le 12 septembre 1942 (selon les sources).
Jules Marlard a été fusillé le 31 août 1942 à 19 h 34 dans les fossés de la citadelle d’Arras.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article157980, notice MARLARD Jules, Alfred par Christian Lescureux, version mise en ligne le 16 avril 2014, dernière modification le 21 février 2021.

Par Christian Lescureux

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Arch. Dép. Pas-de-Calais, M 5022/2 et 51 J/6. – J.-M. Fossier, Zone interdite, op. cit., p. 213-214 (sous le nom erroné de « Marland »). – Mémorial des fusillés d’Arras. – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément