PIELTIN Adrienne, Louise, surnommée « Ady »

Par Jacques Girault

Né le 14 juillet 1919 à Mézières (Ardennes), morte le 13 novembre 2018 à Chalons-en-Champagne (Marne) ; institutrice dans la Marne ; militante du SNI ; militante du PCF.

Fille d’un gérant d’épicerie devenu comptable décédé en 1934, et d’une mère, sans profession devenue employée à la régie des tabacs, Adrienne Pieltin, titulaire du brevet supérieur, institutrice, se maria en septembre 1941 à Mézières avec Jean Monté-Ferrario, expéditionnaire à la SNCF, fils d’un employé de la SNCF. Le couple eut un fils.
 
Elle enseignait à Troyes (Aube) en 1945 et adhéra au Syndicat national des instituteurs. Mutée institutrice à Reims, elle fut élue au conseil syndical de la section de la Marne du SNI en 1950 et participa à la commission administrative de la section de la Fédération de l’Éducation nationale à partir de 1951. Elle militait aussi à la FEN-CGT jusqu’en 1954. Elle représentait le SNI et la FEN au conseil départemental du Mouvement de la Paix.
 
Elle adhéra au Parti communiste français à Reims en janvier 1950.
 
Son mari entra dans la police nationale. A la demande du PCF (selon la déclaration qu’elle fit dans le questionnaire biographique pour le PCF), elle divorça en 1952.
 
Acceptée pour suivre le stage organisé par le PCF pour les instituteurs en 1954, malade, elle ne put s’y rendre.
 
Elle militait dans l’association de parents d’élèves et dans les Amitiés franco-chinoises depuis 1952.
 
Elle continua à militer au SNI et dans le PCF. Elle se remaria en août 1964 à Vendays-Montalivet (Gironde) avec Marcel Jacquinot, instituteur, militant syndicaliste et communiste de la Marne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article158037, notice PIELTIN Adrienne, Louise, surnommée « Ady » par Jacques Girault, version mise en ligne le 9 avril 2014, dernière modification le 9 avril 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément