LEFEBVRE Roger, Marcel

Par Jean-Paul Nicolas

Né le 17 mars 1914 à Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), fusillé comme otage le 21 septembre 1942 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; militant communiste de Rouen.

Roger Lefebvre était réformé. Il s’engagea dans l’action clandestine du Parti communiste de la région de Rouen.
Habituellement domicilié à Rouen, il vivait au moment de son arrestation aux Hogues (Eure) et travaillait comme charbonnier dans la forêt de Lyons (Eure).
Conséquences des arrestations à Paris de André Pican et Félix Cadras en février 1942 : plus de cent arrestations frappèrent l’organisation communiste clandestine ainsi qu’en province, en particulier en Normandie : à Cherbourg, Fécamp, Rouen et Évreux. À Évreux Noël David et son épouse Simone furent arrêtés à leur domicile ainsi que Roger Lefebvre et Henri Aubergier de Petit-Quevilly (également carbonisateur pour les pétroles Jupiter). Les trois hommes, arrêtés en février 1942, furent interrogés à Paris par les policiers de la BS2 et furent incarcérés durant six mois aux côtés des dizaines de communistes de l’affaire Pican Cadras. Ils périrent comme otages sous les balles allemandes le 21 septembre au Mont-Valérien. Ce même jour, 115 autres de leurs camarades furent exécutés dans la zone occupée.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article158123, notice LEFEBVRE Roger, Marcel par Jean-Paul Nicolas, version mise en ligne le 23 mai 2014, dernière modification le 8 février 2021.

Par Jean-Paul Nicolas

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Maritime à Darnétal ; cote 51W428. – Archives des BS2 de la préfecture de police de Paris : Réf. no 37, affaire Pican-Cadras. – Registre Matricule de Roger Lefebvre aux ADSM. – Site Internet Mémoire des Hommes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément