CHARMILLON André, Eugène

Par Annie Pennetier

Né le 7 décembre 1902 à La Charité-sur-Loire (Nièvre), fusillé le 7 janvier 1944 sur le champ de tir de Nevers à Challuy (Nièvre) après condamnation ; boucher ; résistant de la Nièvre.

Fils de Henri Charmillon, limonadier, et d’Ernestine Taffineau, ménagère, André Charmillon se maria le 3 mai 1926 à Saint-Léger-de-Fougeret (Nièvre) avec Cécile Berliart ; le couple, domicilié à La Charité-sur-Loire, 11 rue Grand-Rivage, avait une fille, Suzanne.Henri était boucher-tripier.
André Charmillon appartenait au BOA, bureau d’opérations aériennes, depuis le mois de juin 1943, selon son dossier de la DAVCC. Cette équipe de la région de La Charité comptait une quinzaine de résistants bénéficia de l’aide du docteur Lôo pour leur hébergement et la réception du courrier.
Il fut arrêté dans sa ville par la Sipo-SD, le 18 décembre 1943, avec Francis Bar et Romain Mollot. Emprisonné à Nevers, il fut condamné à mort par le tribunal de Nevers FK 588, le 28 décembre 1943 pour « dépôt d’armes et activité de franc-tireur, a participé à des actions de sabotages de voies ferrées et aux parachutages d’armes » ainsi que ses camarades Jean-Marie Neuville, Francis Bar, Charles Chevalier, Quinto Elmetti et Romain Mollot. Les trois premiers résistants ont été fusillés à 8 h 22, André Charmillon et ses deux camarades à 8 h 32, au champ de tir de Nevers à Challuy.
La mention « Mort pour la France » fut portée sur son acte de décès le 12 décembre 1950.
Son nom a été gravé sur les monuments de Varennes-lès-Narcy, de La Charité-sur-Loire et sur celui aux fusillés à Nevers.
Son épouse et sa mère adhéraient à l’Association des familles de fusillés.

Nevers, champ de tir de Challuy (12 janvier 1942-30 juin 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article158155, notice CHARMILLON André, Eugène par Annie Pennetier, version mise en ligne le 8 juin 2014, dernière modification le 8 décembre 2020.

Par Annie Pennetier

SOURCES : AVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). — Arch. Dép. Nièvre, 999W1961. — Pierre Demongeot, Les FTPF du groupement Cher et Nièvre dans la bataille de la Libération, Nevers, 1975. — Jean-Claude Martinet Histoire de l’Occupation et de la Résistance dans la Nièvre 1940-1944. Dijon, Éd. universitaires de Dijon, 2015.p.227, 262. — MNR, Champigny-sur-Marne. — État civil.

Version imprimable Signaler un complément