PÉPIO Georges, Jean

Par André Balent

Né le 8 juillet 1923 à Boutenac (Aude) ; chaudronnier à Lastours (Aude) ; résistant (AS/CFL) ; mort au combat le 8 août 1944 à Trassanel (Aude).

Georges Pépio, fils de de François et de Marie, Françoise Loubiès, était né à Boutenac, une commune viticole de la plaine languedocienne, proche de Lézignan et au contrefort septentrional des Corbières. Célibataire, Pépio exerçait la profession d’ouvrier chaudronnier à Lastours (Aude), une commune du Cabardès, sur le versant méridional de la Montagne Noire, il participa à la Résistance dans un secteur où elle était bien implantée et où s’étaient installés plusieurs maquis. Pour sa part, sans doute réfractaire du STO, Georges Pépio intégra le maquis Armagnac de Trassanel (AS) formé au début de 1944. Georges Pépio a été fusillé 8 août 1944 à Trassanel (Aude) par les Allemands. Il fit partie des dix-neuf maquisards, parmi lesquels le chef du maquis Antoine Armagnac, morts au combat devant la grotte de Trassanel le 8 août 1944.
Georges Pépio fut homologué sergent-chef des FFI. Son acte de décès fut transcrit sur l’état civil de Trassanel le 20 décembre 1944. Il fut inhumé dans le cimetière de Boutenac. Son nom figure sur les monuments aux morts : de Boutenac, sa commune natale ; de Lastours, sa commune de résidence ; et sur le monument de Trassanel commémoratif des maquisards du maquis Armagnac exécutés sommaires dans le lit du ruisseau de la Gave à Les Ilhes (7), et à Trassanel (19) le 8 août 1944 et à Roullens le 19 août 1944 (4 dont 3 inscrits sur le monument) ou morts au combat à Trassanel (15).

Un monument commémoratif rappelle aujourd’hui les événementsde Trassanel.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article158204, notice PÉPIO Georges, Jean par André Balent, version mise en ligne le 16 avril 2014, dernière modification le 29 juin 2021.

Par André Balent

SOURCE : DAVCC, Caen (notes de Thomas Pouty). — Arch. com. Trassanel, état civil, acte de décès. — Lucien Maury, La résistance audoise (1940-1945), tome II, Carcassonne, Comité d’histoire de la résistance du département de l’Aude, 1980, p.304. — Site http://www.memorialgenweb.org consulté le 25 octobre 2015.

Version imprimable Signaler un complément