RÉGNIER Émile, Léon

Par Christian Lescureux

Né le 1er janvier 1920 à Courcelles-lès-Lens (Pas-de-Calais), fusillé le 24 juillet 1942 à Arras (Pas-de-Calais) ; ouvrier mineur ; militant communiste ; résistant au sein des FTPF.

Fils d’Édouard Régnier, mineur, et de Catherine Lallart, ménagère, Émile Régnier était domicilié à Courcelles-lès-Lens.
Arrêté le 27 avril 1942 à Pont-à-Vendin (Pas-de-Calais) par la police française pour « terrorisme, meurtre d’un chef porion et menées communistes », Émile Régnier fut incarcéré à la maison d’arrêt Saint-Nicaise à Arras.
Condamné quatre fois à mort par le tribunal militaire allemand d’Arras (OFK 670) le 8 juillet 1942, Émile Régnier a été fusillé le 24 juillet 1942 à 7 h 15 dans les fossés de la citadelle d’Arras.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article158215, notice RÉGNIER Émile, Léon par Christian Lescureux, version mise en ligne le 30 avril 2014, dernière modification le 3 mars 2021.

Par Christian Lescureux

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Arch. Dép. Pas-de-Calais, 51 J/6. – J.-M. Fossier, Zone interdite, op. cit., p. 213, 214. – Mémorial des fusillés d’Arras. – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément