BARTOLLACCI Paul

Par Michel Dreyfus

Né en 1918 ; ouvrier métallurgiste ; syndicaliste CGT ; membre du bureau de la fédération communiste de Meurthe-et-Moselle.

De parents italiens immigrés, Paul Bartollacci fut tourneur dans la métallurgie. Il adhéra au Parti communiste en 1945 et en 1953, il siégeait au bureau de la fédération communiste de Meurthe-et-Moselle.

Paul Bartollacci fut secrétaire de l’Union locale CGT de Longwy, de 1953 à 1957 au moins. À ce titre, il fut, avec René Dematteis et Émilienne Bassi, un des responsables de l’antenne régionale de l’Istituto nazionale confederale di assistenza (INCA). Créé en 1945, l’INCA avait pour but d’offrir au monde du travail une assistance technico-administrative et médico-légale, voulait l’aider à se s’orienter dans le maquis des lois sociales et à défendre ses intérêts économiques et sociaux. Reconnu juridiquement par l’État italien en 1947, l’INCA se développa dans toute la France à partir de cinq bureaux, situés à Paris, Lyon, Marseille, Douai (Nord) et Villerupt en Lorraine.

Paul Bartollacci aurait également été élu au comité exécutif de la Fédération CGT de la Métallurgie en 1950.

Son épouse était également une responsable du PCF et de l’UFF.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article15831, notice BARTOLLACCI Paul par Michel Dreyfus, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 20 octobre 2010.

Par Michel Dreyfus

SOURCES : Arch. comité national PCF. — Notes de Éric Belouet. — Michel Dreyfus, « L’action de la CGIL dans l’émigration italienne en France depuis 1945 : l’INCA », in L’intégration italienne en France, sous la direction d’Antonio Bechelloni, Michel Dreyfus et Pierre Milza, Bruxelles, Éditions Complexe, 1995, p. 43-57.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément