KERSAHO Gilbert, Edmond, Marie

Par Jean-Marie Guillon

Né le 4 avril 1922 à Lorient (Morbihan), abattu le 27 juillet 1944 à Pontevès (Var) ; employé de commerce ; maquisard Francs-tireurs et partisans (FTP).

Fils de Gustave Kersaho et de Marguerite Rebeyrol, sans profession, Gilbert Kersaho, réfractaire au Service du travail obligatoire (STO), employé de droguerie à La Valette (Var), Gilbert Kersaho rejoignit les FTP du camp Faïta dans le massif des Maures (Var). Il fut enregistré sous le matricule 61 028. Il fut arrêté par les gendarmes aux Arcs (Var), le 25 août 1943, avec un autre maquisard valettois, Albin Roux, pour usage de fausses pièces d’identité. Avec son camarade, il put s’évader à Marseille (Bouches-du-Rhône) et regagna le maquis. Il participa aux actions et pérégrinations de cet important maquis FTP, devenu la 1e compagnie FTP de Provence, jusqu’à son déplacement dans les Basses-Alpes au début de 1944. Il fit partie du détachement attaqué le 5 avril 1944 par les soldats allemands à La Braïsse, commune de Châteauredon, près de Digne (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence), où une dizaine de ses camarades furent tués.

Gilbert Kersaho fit partie du détachement que la compagnie renvoya dans le Var en avril 1944. Ce détachement, qui prit le nom de camp Battaglia, s’installa d’abord à Villecroze (Var), puis, au début de l’été, dans le massif du Bessillon (Var). C’est là que les maquisards furent attaqués par les Allemands le 27 juillet 1944. Gilbert Kersaho fut abattu dans le bois comme six autres de ses camarades, tandis que dix otages étaient exécutés non loin.

Une stèle sur les lieux de l’attaque, un monument au bord de la RN 560, à La Genevrière (Pontevès), et un cénotaphe au cimetière de Cotignac (Var), avec des déformations sur son pseudonyme, furent érigés à leur mémoire en 1945. Le nom de Gilbert Kersaho a été donné à une rue de La Valette le 11 avril 1945 et à une rue de Toulon (Var) le 20 février 1946. Il obtint le titre de « Mort pour la France ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article158382, notice KERSAHO Gilbert, Edmond, Marie par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 6 mai 2014, dernière modification le 13 février 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. Dép. Var 1W74 et fonds ANACR Var. — Site Internet Mémoire des Hommes. — Témoignages. — presse locale (La Liberté du Var 21 octobre 1944, La Provence Libre n°27, 30 juillet 1945). — Gabriel-Henri Blanc, Un village en Provence : Cotignac, chez l’auteur, 1980. — Jean Garcin, De l’armistice à la Libération dans les Alpes de Haute-Provence 17 juin 1940-20 août 1944, Digne, 1983, rééd. 1990. — Jean-Marie Guillon, La Résistance dans le Var, Aix-en-Provence, thèse d’Histoire, Université de Provence (Aix-Marseille I), 1989.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément