AMAR Emile

Par Louis Botella

Ouvrier coiffeur ; syndicaliste CGT des Bouches-du-Rhône.

Depuis mars 1930 au moins, Emile Amar était le secrétaire du syndicat CGT des ouvriers coiffeurs de Marseille. Il avait succédé dans cette fonction à Julien Ravanier.

Emile Amar resta à la tête de son syndicat pendant quelques années. Il rencontra en octobre 1935 son homologue de la CGT, Tedeschi* (s’agit-il de Sabino Tedeschi ?) pour jeter les bases d’une réunification des deux syndicats.

Au plan interprofessionnel, Emile Amar fut élu, en juin 1930, à la commission administrative de l’Union départementale CGT des Bouches-du-Rhône. Mais en juillet 1933, il ne fut plus que suppléant dans cette instance.

Il fut signalé, en octobre 1937, comme étant secrétaire général du syndicat CGT des coiffeurs navigants et parties similaires

En novembre 1937, il siégeait au conseil de prud’hommes de Marseille.

Emile Amar eut-il un lien de parenté avec Paul Amar ou s’agit-il de la même personne ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article158527, notice AMAR Emile par Louis Botella, version mise en ligne le 29 avril 2014, dernière modification le 1er juillet 2014.

Par Louis Botella

SOURCES : Le Midi syndicaliste, organe des groupements ouvriers confédérés de la région de Marseille puis de l’Union départementale CGT des Bouches-du-Rhône, avril et décembre 1930, novembre 1932, 26 mai et 4 août 1933, 1er avril 1935. (BNF, Gallica). — Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, 10 M 170, 10 M 183.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément