FÉRAUD Casimir

Par Louis Botella

Né le 22 avril 1898 à Salon (Bouches-du-Rhône) ; ouvrier d’Etat ou fonctionnaire ; syndicaliste CGT parmi le personnel civil du ministère de l’Air ; secrétaire général de l’Union locale CGT et de la Bourse du travail d’Istres.

Fils de Paul Féraud et de Thérèse Anjouvin, il était secrétaire adjoint du syndicat CGT du personnel civil du camp militaire d’Istres (Bouches-du-Rhône)en septembre 1924. Déjà secrétaire général de son syndicat et de la Bourse du travail de cette localité, Casimir Féraud, garde magasinier, était, le 1er novembre 1926, secrétaire général de l’Union locale CGT. Cette UL plaçait alors 3 800 timbres, ce qui représentait alors près de 400 adhérents.
En juin 1927, il fut élu ou réélu membre de la commission administrative de l’Union départementale CGT des Bouches-du-Rhône. En décembre 1932, il n’était plus secrétaire général de son UL. Il avait été remplacé par Cazé.
En mars 1938, Casimir Féraud était à la tête du syndicat CGT du personnel civil des établissements militaires de l’Air à Marignane (Bouches-du-Rhône) ; il était alors employé à la Base aérienne de cette ville. Ce syndicat, qui avait compté une trentaine de membres, n’avait plus d’activité à la veille de la guerre d’après la police. Célibataire, Féraud habitait au café Raphèle au Pas-des-Lanciers (commune de Saint-Victoret). Après l’armistice de 1940, la base aérienne fut dissoute et son personnel mis en disponibilité.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article158530, notice FÉRAUD Casimir par Louis Botella, version mise en ligne le 18 décembre 2015, dernière modification le 5 février 2022.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, 10 M 181, 99 W 16 (rapport sd 1942). — Le Midi syndicaliste, organe des groupements ouvriers confédérés de la région de Marseille puis de l’Union départementale CGT des Bouches-du-Rhône, janvier et juillet 1927, février 1928, juin 1929, novembre 1930, décembre 1932, 17 mars 1938 (BNF, Gallica). — Notes de Jean-Marie Guillon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément