POINDRON Françoise, Denise, Georgette

Par Jacques Girault

Née le 13 décembre 1934 à Laon (Aisne) ; professeur ; militante du SNI ; militante communiste dans la Somme.

Fille d’une institutrice et d’un employé de la compagnie de chemins de fer du Nord, puis de la SNCF, sympathisants communistes, Françoise Poindron reçut les premiers sacrements catholiques puis abandonna toute croyance religieuse. Élève du collège Puvis de Chavanne (appelé « petit lycée ») puis du lycée Madeleine Michelis à Amiens (Somme), elle obtint, en 1954, le baccalauréat (série « Philosophie »). Par la suite elle réussit à la propédeutique « Lettres » et au certificat d’aptitude au professorat des collèges d’enseignement général. Après des remplacements d’institutrice dans la région d’Amiens, elle suivit la formation de PEGC à l’École normale d’institutrices d’Amiens. Nommée au milieu des années 1960 au CEG de Villers-Bocage, elle enseigna le français, l’histoire, la musique, le dessin, la gymnastique et la couture. Elle habitait Amiens.

Elle se maria en septembre 1959 à Amiens avec Jean Delépine, instituteur communiste. Le couple eut trois enfants et divorça en 1964.

Elle adhéra à l’Union des jeunes filles de France et au Parti communiste français à Amiens en 1954. Responsable locale de l’UJFF en 1954-1955, elle participa au festival mondial de la jeunesse à Varsovie en 1955. Au milieu des années 1960, elle était la secrétaire de sa cellule communiste. Elle suivit l’école centrale du PCF en août 1969.

En 1954, elle adhéra au Syndicat national des instituteurs et, conduisant la liste de la tendance « Unité et Action », fut élue en 1968 membre de la commission exécutive de la section départementale du SNI.

Dans le même temps, elle était membre du conseil local de la Fédération nationale des conseils de parents d’élèves.

Elle se remaria en juin 1980 à Amiens avec Pierre Mast, cheminot de Longueau communiste. Le couple eut un enfant. Retraitée, elle habitait Saintes (Charente-Maritime) dans les années 2000 et était toujours membre du comité de la section communiste en 2014. 
Peintre, elle avait exposé ses œuvres à Saintes, à Cognac, Royan, Vladimir (ville jumelée à Saintes), Abbeville (Somme) en 2012.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article158771, notice POINDRON Françoise, Denise, Georgette par Jacques Girault, version mise en ligne le 8 mai 2014, dernière modification le 8 mai 2014.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Renseignements fournis par l’intéressée. — Notes de Julien Cahon, Denise Karnaouch et d’Eliane Lefevre-Cosserat.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément