POIZAT Charles, Eugène, Armand

Par Jacques Girault

Né le 11 juillet 1925 à La Chapelle de Surieu (Isère ), mort le 16 novembre 1994 à Lyon (IIIe arr., Rhône) ; instituteur en Isère ; militant du SNI ; militant communiste, conseiller municipal de Serpaize.

Photo d’identité
Photo d’identité

Fils d’un cultivateur et d’une institutrice, Charles Poizat, élève-maître en 1942, puis élève de l’Ecole normale d’instituteurs de Grenoble jusqu’en 1946, devint instituteur en Isère puis à Serpaize où il s’installa. Instituteur itinérant agricole de 1955 à 1971 dans les cantons de Saint-Symphorien-d’Ozon, d’Heyrieux et de Meyzieu, détaché au Ministère de l’Agriculture, il participa à la création du centre de formation professionnelle agricole de Vienne devenu en 1977 collège agricole de Vienne-Seyssuel où il termina sa carrière enseignante.

Sans doute réfractaire au Service du travail obligatoire, il s’engagea dans les francs-tireurs en 1944 après avoir été membre de l’Armée secrète (vallée du Rhône). Il participa aux actions du maquis des Côtes d’Arey.

Il se maria en avril 1950 à Grenoble (Isère) avec une institutrice, fille d’instituteurs. Le couple eut trois enfants.

Poizat, membre du Syndicat national des instituteurs depuis 1946, participa au conseil syndical de la section départementale du SNI de 1949 à 1950. Il fut secrétaire du Sou des écoles laïques de Serpaize, de la cantine scolaire et militait aussi à la Fédération des œuvres laïques (ciné-club).

Poizat adhéra au Parti communiste français en 1944 et rejoignit l’Union de la jeunesse républicaine de France en 1946. Il fut le trésorier de la cellule de l’école normale de 1947 à 1949. Il fit partie du comité de la section communiste puis de son secrétariat, responsable de la propagande, à partir de 1960, puis du seul bureau à partir de 1968. Il entra au comité de la fédération communiste en 1958 et y fut constamment réélu membre jusqu’en 1974 où il demanda à ne pas être reconduit pour « faire de la place aux jeunes ». Il participa au stage organisé par le PCF pour les instituteurs communistes (28 août-10 septembre 1960). Diffuseur de la presse communiste, il était le principal militant de la vallée de la Sévenne, petit affluent du Rhône.

Élu conseiller municipal de Serpaize en 1959, il effectua deux mandats. Il fut le candidat au Conseil général en 1961 dans le canton de Vienne Sud et en 1970 à Vienne Nord.

Charles Poizat présidait le foyer qui regroupait les sociétés éducatives, sportives et culturelles de Serpaize et de sa région. Secrétaire du comité de l’Association nationale des anciens combattants de la Résistance, il était le trésorier de la Délégation départementale de l’Éducation nationale du secteur de Vienne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article158786, notice POIZAT Charles, Eugène, Armand par Jacques Girault, version mise en ligne le 9 mai 2014, dernière modification le 15 août 2014.

Par Jacques Girault

Photo d'identité
Photo d’identité
Poizat en mai 1993
Poizat en mai 1993

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Fédération PCF Isère. — Renseignements fournis par l’épouse de l’intéressé. — Notes de Jean Deleaz.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément