DELESALLE Marius, Georges [pseudonymes dans la résistance : Luculus, Totem]

Par Jean-Pierre Besse, Huguette Juniet, Eric Panthou

Né le 3 septembre 1920 à Condat-les-Montboissier (Puy de Dôme), exécuté le 15 juin 1944 au lieu dit "Lachat", commune de Pérignat-sur Allier, anciennement Pérignat-ès-Allier (Puy-de-Dôme) ; employé à la Banque de France ; résistant au sein des FFI du maquis R-6 puis du Camp Saint-Genès.

Fils d’Alfred Delesalle, propriétaire au lieu-dit Pissis à Condat et de Francine Dutheil, Marius Delesalle, célibataire, était frère de Léon Delesalle.
Domicilié 2 rue Victor Hugo à Chamalieres (Puy-de-Dôme), il était apprenti à l’’imprimerie de la Banque de France à Chamalières où il serait entré en juin 1940.

Membre du mouvement de résistance de la Banque de France depuis le 15 octobre 1942 et date de sa formation, Marius Delessalle appartenait de ce fait aux Mouvements Unis de la Résistance (MUR). Les chefs de ce mouvement étaient la capitaine Roger Lauriat alias Maxime, et Tony Moiroud alias Latonne.
Sous le pseudo de Luculus, selon une attestation de Gabriel Montpied, il a été nommé chef de sizaine dans le service maquis R6 de mars 1943 au 6 juin 1944 en continuant à travailler à la Banque de France. Il participa de façon active à l’intense propagande contre l’occupant : diffusion de tracts et de journaux clandestins (Libération, Franc-Tireur, etc.) ; transports d’armes de guerre parachutées.

C’est à la date du 6 juin qu’il s’engage comme volontaire dans les FFI et a rejoint le maquis de Saint-Genés-Champespe sous les ordres du docteur Willy Mabrut alias Tonton, responsable de la zone III.
Il fut arrêté le 13 juin à Saint-Pardoux, commune de La Tour d’Auvergne dans un camion alors qu’il se repliait vers le maquis de Pontaumur, avec cinq autres résistants sur la route de Saint- Pardoux par une unité de chasseurs parachutistes lyonnais qui était de retour d’une mission au barrage hydro-électrique de Marèges (Corrèze).
Le 14 juin 1944, après une nuit passée au Mont Dore avec ses bourreaux, il fut conduit dans les locaux de la prison militaire allemande du 92e RI à Clermont-Ferrand . Les militaires allemands devant rejoindre leur unité à Lyon, il fut remis entre les mains du SD-SIPO de Clermont-Ferrand. Dépouillé de tous ses biens il subit de nombreux sévices.

Il aurait été condamné à mort, sorti de prison avec neuf résistants, il fut exécuté le 15 juin 1944 dans une clairière du bois de Lachat à Pérignat avec huit autres résistants. Un seul fut rescapé : Max Cyprien
Il eut aussi comme pseudonyme Totem pour le service du maquis R-6 comme le prouve l’attestation établie pour lui par Gabriel Montpied, maire de Clermont-Ferrand et par ailleurs ex-chef régional des Maquis de R-6.

Il fut reconnu "Mort pour la France" en octobre 1945, homologué, à titre posthume caporal FFI et interné résistant en 1952. Le 8 avril 1952 il a reçu à titre posthume la carte de Combattant volontaire de la Résistance (CVR).

Il reçut la Médaille militaire, la Médaille de la Résistance et la Croix de guerre avec palmes.

Un monument commémoratif est élevé à la sortie de Pérignat en direction de Saint-Georges-sur-Allier. Son nom est également inscrit sur le monument aux morts de Chamalières, sur une plaque commémorative à l’école primaire Jules ferry à Chamalières, sur une plaque commémorative à la Banque de France dont l’imprimerie nationale est installée à Chamalières. Son nom figure aussi à Clermont-Ferrand sur la plaque commémorative de l’Association Sportive Montferrandaise.
Son nom est aussi inscrit sur la stèle commémorative de la Banque de France, 31 Rue Notre Dame des Petits Champs, Paris Ier arr.

Les 9 victimes sont : Léon Delesalle, Marius Delesalle, Serge Douchesky, Dupont, Jean Gauffre, Maurice Gorse, Roger Maerte, Antonio Rios, Pacifique Rovali.

 

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article158967, notice DELESALLE Marius, Georges [pseudonymes dans la résistance : Luculus, Totem] par Jean-Pierre Besse, Huguette Juniet, Eric Panthou, version mise en ligne le 19 mai 2014, dernière modification le 16 avril 2021.

Par Jean-Pierre Besse, Huguette Juniet, Eric Panthou

SOURCES : AVCC, Caen, dossier 21 P 277715 et 21 P 251871. — SHD, DIMI, Bureau résistance, dossier 16 P 169 831. — Arch. Dép. du Puy-de-Dôme, 908W240 - 908W139. — Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 496 : liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, 1er mars 1945 .— Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 2546 W 5206. Dossier demande carte CVR pour Marius Delesalle .— Archives de la mairie de Pérignat-ès-Allier. — Témoignages de Max Cyprien. — Mémorialgenweb .— État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément