MERLE Alfred

Par Jean-Pierre Besse

Né le 20 septembre 1884 à Beaumont-lès-Valence (Drôme), mort par suicide ou sous la torture le 11 février 1944 à Rodez (Aveyron) ; patron gantier à Millau ; résistant Combat puis Armée secrète (AS).

Fils de Justin-Gaston Merle, pasteur, et de Félicie Bianquis, sans profession, Alfred Merle, protestant, était patron gantier à Millau (Aveyron) de l’entreprise familiale Merle et membre titulaire de la chambre de commerce de cette ville.
Dès la fin de 1940, il prit contact avec deux professeurs de la faculté de droit de Montpellier, R. Courtin et P.-H. Teitgen, qui allaient créer le mouvement Liberté. Il participa à la première réunion de ce mouvement à Rodez en février 1941. Il devint par la suite responsable de Combat à Millau. Le préfet ordonna une perquisition à son domicile en septembre 1942. Il fut arrêté le 3 octobre suite à la découverte de journaux et de tracts du mouvement Combat. Libéré, il fut assigné à résidence pour un mois à Villefranche-de-Rouergue. Il perdit alors son titre de membre titulaire de la chambre de commerce.
Il prit ensuite des responsabilités au sein du service social de l’AS pour les départements de l’Aveyron et de la Lozère.
Il fut arrêté par les autorités allemandes le 6 février 1944 à Millau. Transféré à Rodez pour y être interrogé, il mourut officiellement par suicide le 11 février 1944 mais la personne chargée de l’inhumer remarqua qu’il était affreusement défiguré.
Par décision municipale du 22 septembre 1944, le nom d’Alfred Merle a été donné à l’ancienne rue de la Gare à Millau.
Le poète de Millau, Pierre Cazes lui dédia un émouvant poème pour le 1er anniversaire de sa mort.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article159023, notice MERLE Alfred par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 21 mai 2014, dernière modification le 9 janvier 2019.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Jean-Michel Cosson, Stéphane Monnet, L’Aveyron dans la guerre. 1939-1945, Éd. De Borée. – ONAC-Aveyron, Mémorial du Rouergue en Résistance, 1991. – État civil en ligne 2 Mi 708/R2.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément